Braquage d’une station-service à Ndoffane : Un véhicule et un coffre-fort emportés

Braquage d’une station-service à Ndoffane : Un véhicule et un coffre-fort emportés

Quelques jours après le braquage à l’agence Ecobank de Yeumbeul où 111 millions Frs Cfa ont été emportés, un autre cas se signale à l’intérieur du pays.

En effet, dans la nuit d’avant-hier, une station-service a été attaquée à Ndoffane, une commune située dans la région de Kaolack. Une bande  armée a fait irruption dans la maison de Moussa Ndiaye, ancien président du Conseil rural de Keur Baka, et ont emporté son véhicule. L’attaque a eu lieu aux environs de 4 heures du matin.

Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, les malfaiteurs ont fait une descente à la station d’essence de Ndoffane où ils vont neutraliser le pompiste, le gardien et quelques conducteurs de moto Djakarta trouvés sur place, à l’aide des armes qu’ils détenaient, avant de s’emparer du coffre-fort contenant plus d’un million Frs Cfa.

Selon les dernières informations recueillies, le véhicule de l’ancien Pcr de Keur Baka a été retrouvé dans le département de Mbirkilane, sis dans la région de Kaffrine. «Les choses se sont déroulées aux environs de 4 heures du matin. Après s’être emparés du coffre-fort, les assaillants ont pris la direction de Mbirkilane. Seulement, ils n’ont pas pris la route goudronnée, mais plutôt la forêt.

Après quelques kilomètres en pleine brousse, ils se sont arrêtés pour défoncer le coffre-fort, écraser la vidéo de surveillance qu’ils avaient emporté avec eux et ensuite, une fois arrivés à Mbirkilane, ils ont déposé le véhicule sur place avant de rebrousser chemin», témoigne un agent de sécurité de proximité qui faisait partie de la délégation des gendarmes qui ont retrouvé le véhicule.

 Le véhicule 4X4 retrouvé à Mbirkilane

Propriétaire de la voiture volée, Moussa Ndiaye lance un cri du cœur : «Ces attaques sont devenus récurrentes. Ndoffane en est à sa quatrième opération. Il est temps donc que les autorités du monde rural trouvent des solutions. Ndoffane est la capitale du Laghem. Toutefois, il mérite l’implantation d’une brigade digne de ce nom. Il y va non seulement de la sécurité de Ndoffane, mais aussi de tous les villages environnants». 

Etudiant en Droit, Arona Sarr abonde dans le même sens, sur sa page Facebook : «Ndoffane a encore été attaquée cette nuit par une bande armée. En effet, une bande de malfrats y a volé un véhicule 4×4 et a dévalisé la station d’essence qui fait face à la pharmacie. Une insécurité ambiante qui perturbe de façon permanente la quiétude des populations».

Un autre habitant de la localité, Abdou Sala Lô, surveillant au niveau du Lycée de Ndoffane, renchérit : «Ndoffane réclame l’implantation d’une brigade de gendarmerie permanente. Il ne se passe pas un seul trimestre sans que l’on n’entende des malfaiteurs visiter la ville, pour cambrioler des maisons, des stations-services ou des magasins.

Ces cambriolages orchestrés par des bandes armées hypothèquent la vie d’honnêtes citoyens qui travaillent dans ces lieux pour nourrir leur famille. Excellence Monsieur le président de la République, vous êtes la seule personne qui peut nous aider pour la réalisation de cette vieille doléance. Et je pense que l’émergence de Ndoffane ne peut se réaliser que dans la sécurité des citoyens et de leurs biens».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*