BREAKING ! Les unités Nucléaires Russes se déplacent, les civils sont demandés de quitter les lieux, Poutine se prépare à atomiser l’EI !

poutine-tres-enerveEn réponse à l’attentat présumé d’un avion civil russe dans le Sinaï, en Egypte, le Kremlin est maintenant prêt à lancer une attaque nucléaire sur les sites contrôlés par l’État islamique. Citant son droit de protéger ses concitoyens et intérêts en Russie à l’étranger, les responsables du renseignement ont déclaré anonymement que la Russie déplace ses unités nucléaires tactiques plus proche de ses frontières internationales et de ses régions considérées en conflit, comme la région du Nord du Caucase. Les militaires russes ont été appelés à évacuer leurs ressortissants de ces nuke-them-300x214zones de conflit et ont donné l’ordre au personnel civil non essentiel de quitter la Syrie, l’Irak, les Etats du Golfe et d’autres pays du monde Arabo-Musulman.
Alors que la Russie songeait déjà à employer ses armes nucléaires sur l’EI, elle a tenu une réunion secrète avec l’OTAN, en les rassurant que la Russie n’a pas l’intention d’utiliser des armes nucléaires que ça soit en Géorgie ou en Ukraine, tout en faisant remarquer qu’attaquer l’un d’entre eux provoquerait une réaction nucléaire de l’OTAN en Russie. Aussi, la Russie avait consulté le gouvernement Syrien ainsi que les gouvernements de ses alliés dans la région, qui à leur tour ont dit les Kurdes et d’autres milices alliés qu’une frappe nucléaire imminente était possible, les avertissant de mettre les civils alliés des zones qui pourraient être frappées par les bombes nucléaires Russes en lieux sûrs.

Un rendez-vous avec les nations alliées et la Russie a été tenu à Téhéran quelques heures après l’attentat terroriste contre un avion de ligne civil russe au nord du Sinaï dont les rapports des médias ont affirmé que le climat n’y est pas présenté comme responsable et que des témoins sur le terrain ont vu une traînée de fumée blanche près du lieu du crash, indiquant la possible utilisation d’un missile SOL-AIR. L’Etat Islamique a par la suite revendiqué l’attentat. La Maison Blanche a refusé de faire une déclaration à propos de cet incident et n’a pas mentionné l’utilisation par le Kremlin de l’arme nucléaire. Cependant, le Kremlin a affirmé que l’emploi d’armes nucléaires est justifié pour protéger ses citoyens et ses intérêts, à savoir contribuer à soutenir le gouvernement de Bachar Al-Assad et maintenir les gouvernements au pouvoir en Irak et en Iran, qui sont considérés comme des alliés de la Russie. Ils ont tous le même intérêt commun : la destruction de l’Etat Islamique.

Cependant, les Etats-Unis ont signalé que les peurs d’un déploiement d’armes nucléaires près de la région pourrait stimuler une nouvelle course à l’armement au sein des nations de la région, à savoir l’Arabie Saoudite et les autres nations du Golfe, un groupe de musulmans sunnites qui se situent dans le Golfe Persique, et qui ont déjà contribué à la création de l’Etat Islamique (entre 2003 et 2011) et qui continuent de les financer. L’ONU et les Etats-Unis craignent que l’escalade de tensions dans la région et l’utilisation d’armes nucléaires ne propulsent le monde dans une nouvelle guerre mondiale.

Source: Consciously Enlightened

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*