Brexit : l’anglais boudé à Bruxelles

uk_eu_flagLa commission des institutions européennes ne doit garder que le Français et l’Allemand comme langues de travail ; l’anglais doit être ôté de la liste.

Certains politiciens européens d’extrême-droite l’ont fait savoir après le référendum du 23 Juin dernier au cours duquel les Anglais ont voté pour leurs départs de l’Union européenne.

C’est le cas de Jean-Luc Mélenchon leader du parti français d’extrême-gauche.

Le maire de Béziers, dans le Sud de la France, Robert Menard a déclaré sur tweeter que ” la langue anglaise n’a plus aucune légitimité à Bruxelles “.

Si le Royaume-Uni a décidé de se retirer de l’Union européenne, certains Etats-membres anglophones tels que l’Irlande et l’île de Malte seront toujours membres de l’UE.

L’anglais reste donc légitime à Bruxelles.

L’Union européenne a 24 langues officielles qui sont aussi des langues de travail.

Les documents produits par le parlement européen et toutes les discussions engagées entre les membres de l’assemblée sont traduits dans toutes les langues officielles reconnues par l’institution.

BBC

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*