Bruno Jeudy : « Je pense qu’Emmanuel Macron abordera la relation avec l’Afrique d’une manière nouvelle »

Ecrivain, Bruno Jeudy est aussi le rédacteur en chef économique et politique de Paris Match. Il est souvent invité sur les plateaux télé ou à la radio pour des débats et des chroniques.

Infos15.com : Quels sont les enseignements que vous tirez de cette présidentielle ?
Bruno Jeudy : Le premier qu’on peut tirer, c’est qu’Emmanuel Macron l’emporte très largement si on s’en tient à son score de ce soir face à Marine Le Pen (entretien réalisé le 7 mai). Il réussit un parcours absolument historique. C’est la première fois que la France élit un président de la République qui a 39 ans. Il est le plus jeune président de la République élu en France depuis 1848. La première élection française est celle de Louis-Napoléon Bonaparte, qui avait 40 ans. Donc, vous voyez, Emmanuel Macron c’est absolument historique. Son score est sans appel avec deux bémols quand même, la participation est moins bonne qu’au premier tour. Elle est parmi l’une des moins bonnes de l’histoire du second tour de la présidentielle en France. Et puis le nombre de bulletins blancs et nuls qui montre que beaucoup de Français n’ont pas voulu choisir Emmanuel Macron, pas plus que Marine Le Pen. Cela veut dire que beaucoup d’électeurs de François Fillon et de Jean-Luc Mélenchon ont exprimé un vote blanc ou nul. Emmanuel Macron va devoir réconcilier cette France qui s’est manifestée au premier tour, le paysage politique a explosé en quatre parties. Il va devoir trouver les mots et les gestes dans ses premières déclarations et il devoir faire attention à ses premiers pas pour ne pas gâcher cet élan républicain, certes pas aussi important qu’il aurait pu l’espérer, mais il convient de ne pas le gâcher comme ont pu le faire par exemple Nicolas Sarkozy et François Hollande dans les premiers mois de leur présidence. Emmanuel Macron a maintenant toutes les cartes en main, il doit quand même réussir les élections législatives qui auront lieu dans cinq semaines (les onze et dix-huit juin) pour avoir une majorité à l’Assemblée nationale et ensuite s’assurer les moyens complets de pouvoir gouverner la France pendant cinq ans.
Cette présidentielle montre aussi une forte progression du Front National
Absolument, le Front National a réussi son meilleur score dans l’histoire. Marine Le Pen double le score de son père d’il y a quinze ans. Même si elle échoue à emporter l’élection et à dépasser les 40%, Marine Le Pen aura réussi un parcours, qui est celui de la dédiabolisation du Front National. En revanche son mauvais débat du deuxième tour lui a sans doute coûté cher et pourrait augurer de quelques règlements de comptes à l’intérieur du parti. Beaucoup lui reprocheront sans doute ce mauvais débat, en tous les cas Marine Le Pen va maintenant réfléchir sans doute sur la suite de sa carrière. Fera-t-elle une troisième candidature en 2022, en tous les cas elle va tenter sans aucun doute de transformer l’essai aux élections législatives. Aujourd’hui, elle n’a que deux députés à l’Assemblée nationale, son objectif est de faire élire le plus de députés possibles.
Beaucoup d’Africains souhaitent la fin de la Françafrique. Peuvent-ils compter sur Emmanuel Macron ?
Je pense que l’élection d’Emmanuel Macron est porteuse de beaucoup de renouvellements. Je pense qu’il abordera la relation avec l’Afrique d’une manière nouvelle, peut-être débarrassée des habitudes pas toujours les meilleures qui ont pu avoir dans le passé. C’est une page neuve qui s’écrit en France, mais qui s’écrit aussi avec l’Afrique qui est traditionnellement le continent partenaire de la France.

Recueillis par Cheikh Sidou SYLLA

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*