BURKINA : 45 000 ÂNES ABATTUS EN MOINS DE SIX MOIS

anesLa semaine passée, la presse burkinabè a fait état de la séquestration de deux journalistes à Tanghin Dassouri par des Chinois sur un site d’abattage d’ânes alors qu’ils étaient en quête d’informations. Au cours du point de presse du Gouvernement le jeudi 14 juillet 2016, le ministre de la Communication, Rémis Dandjinou est revenu sur le sujet.

Faisant le point de l’abattage des ânes, Rémi Dandjinou note qu’en Conseil de ministres, cela a été longuement discuté et la nécessité d’une législation en la matière a été abordée.

« De toutes les façons, au Burkina Faso, on a toujours abattu les ânes et chez moi à Saaba, on en mange, dit-il. Le problème c’est que 45 000 ânes ont été abattus en moins de six mois sur une population d’environ 1 millions 500 ».

Selon le ministre, cela « commence à être beaucoup » et le ministre en charges des ressources animales a prévu d’introduire la question en Conseil des ministres.

De ce qui concerne la séquestration des deux journalistes, le dossier serait entre les mains de la police et le ministre rassure que « la procédure suit son cours. La police fera son travail et les uns et les autres seront mis devant leurs responsabilités ».

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*