Burkina-Faso Edouard Traoré, un ministre de Blaise Compaoré écroué pour malversations

Burkina-Faso Edouard TraoréL’ancien ministre de la Communication et porte-parole du dernier gouvernement sous le règne de l’ex-président Blaise Compaoré a été interpellé ce mardi, pour malversations.

Mis en accusation devant la Haute Cour de Justice par le Conseil national de la transition, en juillet dernier, l’ex-ministre Alain Édouard Traoré a été placé sous mandat de dépôt ce mardi 3 novembre. Il est reproché à ce proche du président déchu Blaise Compaoré, des malversations financières alors qu’il était encore aux affaires, notamment dans sa gestion de la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB).

Mr Alain Édouard Traoré est accusé de faits de “détournements de deniers publics et d’enrichissement illicite”. Le délit porte sur la somme de 100 millions de F CFA. Des informations indiquent que Alain Edouard Traoré a été amené à la MACO (Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou).

Les ministres Jérôme Bougouma, Arthur Kafando et Jean-Bertin Ouédraogo sont également aux arrêts, dans le cadre de malversations financières.

La Constitution en vigueur au Burkina Faso rend la Haute Cour de justice “compétente pour connaître des actes commis par le Président du Faso dans l’exercice de ses fonctions et constitutifs de haute trahison, d’attentat à la Constitution ou de détournement de deniers publics “. Aussi, pour “juger les membres du Gouvernement en raison des faits qualifiés de crimes ou délits commis dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de leurs fonctions”.

In the Spotlight

Boris Johnson rétablit le subventionnement d’Al-Qaïda via le CSSF

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Le ministère britannique des Affaires étrangères a discrètement rétablit le subventionnement d’Adam Smith International (ASI), interrompu depuis deux mois. En décembre 2017, l’émission Panorama (BBC) avait montré qu’ASI, soutenu par le gouvernement de Sa Majesté pour former [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*