Burkina-Faso Elections 2015: Mariam Sankara viendra soutenir l’Unir/PS

Mariam SankaraEn vue d’apporter son soutien au candidat de l’Unir/PS, la veuve de l’ancien président Thomas Sankara, est attendue le 22 novembre au bercail.

La campagne électorale pour le compte des élections présidentielle et législative bat son plein sur tout le territoire national depuis plusieurs jours déjà. Pour apporter son soutien au “candidat de son choix”, Mariam Sankara, la veuve de l’ancien président burkinabè Thomas Sankara, foulera à nouveau le sol burkinabè le 22 novembre prochain.

Selon les responsables de l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (Unir/PS), Mme Sankara accompagnera Me Bénéwendé Stanislas Sankara, le candidat qu’elle soutient, dans le reste de sa campagne pour la présidentielle.

Pendant son séjour, l’ex-première dame du Faso, prendra part aux meetings de Fada N’Gourma, Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso pour “l’apothéose”.

Mariam Sankara avait assistée au dernier congrès de l’Unir/PS, où a été désigné Me Bénéwendé Stanislas Sankara pour porter les couleurs du parti au scrutin présidentiel du 29 novembre prochain.
Me Bénéwendé Stanislas Sankara, se veut le candidat “le candidat des insurgés”. Au cours de ses activités de campagne, l’homme axe son programme sur les réalités burkinabè et non sur des “promesses électoralistes “.

Pour le candidat l’Unir/PS, “la cause de l’insurrection des 30 et 31 octobre 2014 est toujours là” et il faut travailler à l’endiguer, en apportant d’une réponse concrète aux attentes du peuple burkinabè.

Les élections couplées de la présidentielle et des législatives sont prévues pour le 29 novembre 2015.

In the Spotlight

Vidéo – Une pirogue de migrants arraisonnée par la douane sénégalaise

by Babacar Diop in SOCIETE / FAITS DIVERS 0

Related Posts:Chavirement de la pirogues – Les témoignages…Le Maghreb et l’Union européenne (UE) Par…Par-delà la célébration du grand Magal de Touba :…Toubacouta (Foundiougne): Bétenty, l'abattue,…PR MAMADOU DIOUF ENSEIGNANT A L’UNIVERSITE COLUMBIA…Des centaines de migrants sauvés [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*