Burundi : une athlète victime de piratage

francineL’athlète burundaise, Francine Niyonsaba, qui a remporté l’argent au 800 mètres féminin aux Jeux olympiques de Rio, est le premier sportif africain dont les données ont été publiées sur le site des cyber-activistes russes Fancy Bears.

Selon les informations obtenues par les pirates, Francine Nyonsaba a été autorisée par l’Agence mondiale antidopage à prendre la Tibolone.

Cette substance appartient à une nouvelle classe de médicaments pour la prise en charge de la ménopause.

Elle agit sur des hormones sexuelles féminines, les œstrogènes et la progestérone”.

La Tibolone contribue à rétablir l’équilibre des hormones féminines chez les femmes qui ont un manque d’œstrogène.

L’AMA a reconnu la semaine dernière que des hackers russes ont réussi à infiltrer ses serveurs et à voler des données personnelles d’athlètes notamment américains ayant participé aux derniers Jeux olympiques de Rio, au Brésil.

Les pirates, supposés être des russes, étaient à la recherche des informations sur l’utilisation de produits dopants à des fins thérapeutiques par des athlètes sous la couverture de l’agence.

L’Agence mondiale a dénoncé l’attitude de Fancy Bears.

bbc

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*