Cameroun: Au Pays de la magouille, tricherie électorale et de la corruption. PAUL Biya-Bifainéant N’A VISITÉ AUCUNE RÉGION DU CAMEROUN DURANT SON MANDAT DE 7 ANS

Cela peut paraître ironique voire invraisemblable, pourtant nous venons de vivre passivement cette triste réalité. Notre président n’a effectué aucun voyage à l’intérieur du Cameroun depuis octobre 2011, ce malgré les multiples calamités qui ont secoué le pays durant son septennat. Il s’agit notamment des attaques de la secte terroriste Boko Haram à l’Extrême-nord, de l’accident ferroviaire d’Eséka, du phénomène d’enlèvements et de prise d’otages dans l’Adamaoua, de la crise anglophone et des récentes inondations à Douala, Limbé et j’en passe.

Les pieds de monsieur Biya n’ont foulé que deux contrées de la république durant ce septennat plein d’échec et de dégâts ; soit Yaoundé, le siège des institutions et Mvomeka son village natal. Ce qui est extrêmement grave et inacceptable dans une république respectable. Trois hypothèses spécifiques peuvent être formulées en guise de tentative d’explication de ce comportement paradoxal du ” vieux lion” en perte de vitalité. Le président n’effectue pas de voyage à l’intérieur du pays parce qu’il craint sa propre population pour laquelle il n’a pas confiance, l’insécurité généralisée qu’il a lui même enfantée partout dans le pays du fait de sa mauvaise gestion de la chose publique; soit parce qu’il n’a plus la force physique escomptée pour aller à la rencontre de ses concitoyens, et ou soit parce qu’il se moque de nos gueules.
Parallèlement, il est à préciser que le président Biya au pouvoir depuis 36 ans, a passé plus de 1650 jours à l’étranger depuis son règne, pour un montant chiffré à plus de 65 millions de dollars payés par l’argent du misérable contribuable camerounais  ; ce qui est un véritable record mondial.
Pendant ce temps, Akéré Muna, notre Magellan, a effectué plusieurs fois le tour du Cameroun en 2018 au moyen de ses propres frais, parfois derrière une moto , dans des régions en guerre, à ses risques et périls, question d’aller toucher du doigt les réalités du Cameroun profond.
Cependant, pendant la période électorale en vue de la présidentielle de 2018, les créatures sans scrupules et griots  de Monsieur Biya,  prendront toutes les dispositions comme d’habitude, pour permettre à leur champion de se rendre à Douala, Maroua et Buea, afin de tenir  des promesses politiciennes qu’ils ne réalisera jamais une fois réélu. Lors de la campagne présidentielle de 2011, Paul Biya avait dépensé 2 milliards pour l’achat des tracteurs pour lancer sa campagne à Ebolowa. Après avoir son élection, les tracteurs furent abandonnés dans les broussailles où ils moisissent.
Bob Marley ne disait-il pas que nul ne peut tromper un peuple éternellement ? Nous donnons ainsi rendez-vous le 07 octobre prochain pour chasser démocratiquement ce paresseux  de 86 ans, qui n’a plus aucune crédibilité aux yeux du peuple, et qui ne dispose plus des capacités physiques, intellectuelles et psychiques nécessaires pour continuer à gouverner le Cameroun.
Le Général IBY

: Afrique Monde

In the Spotlight

Les langues nationales introduites à l’école

by Babacar Diop in Education 0

Home Société Les langues nationales introduites à l’école SOCIÉTÉ By Mariama KobarLast updated Nov 16, 2018 0 Share C’est à l’école élémentaire Serigne Aliou Cissé de Sam que le programme « Lecture Pour Tous » a été [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*