Cameroun : Maurice Kamto décrète les villes mortes pour obliger le régime à stopper sa sale guerre contre les anglophones

– Elu  à la présidentielle du 7 octobre avec 39,74% de voix contre le président sortant (38,47%), mais obligé de battre le pavé pour exiger le respect du verdict des urnes par le régime sortant, qui, par le truchement de son Conseil Constitutionnel et avec le soutien des forces de répression à sa solde, l’a relégué au rang de modique deuxième, Maurice Kamto qui a lancé depuis fin octobre un Programme national de Résistance contre le hold-up électoral, s’est adressé lundi à ses compatriotes.

Une adresse articulée en deux points : 
-Les mesures drastiques à prendre pour mettre fin pacifiquement  à la guerre civile de sécession dans laquelle sont engluées les régions anglophones ;
-La situation au sujet de la Phase 2 du Programme National de Résistance au hold-up électoral
Dénonçant l’incurie et la barbarie du pouvoir  en place qui a plongé les régions anglophones dans un chaos sociopolitique et existentiel qui risque de déboucher sur une guerre totale si les bonnes volontés aussi bien camerounaises que de la communauté internationale n’y prennent garde,
Invitant la communauté francophone du Cameroun, ainsi que les Camerounais de la diaspora, à faire montre de solidarité active à l’endroit de leurs compatriotes anglophones martyrisés, le Pr. Maurice Kamto lance un mot d’ordre de désobéissance  civile matérialisé par l’observation d’une demi-journée « villes mortes » sur l’ensemble du territoire jusqu’à ce que le régime de Yaoundé entende raison et  mette fin à la répression militaire qui est actuellement son unique option pour résoudre le légitime soulèvement des anglophones.
En ce qui concerne le PNR phase 2, Maurice Kamto  de nouveau instruit la mobilisation de la résistance, tout en se moquant de ceux qui tentent de déstabiliser la stratégie en vue de restaurer la vérité des urnes en alléguant que son appel du 19 novembre à Douala lancé au peuple camerounais de ne rien entreprendre qui ne soit autorisé ou programmé par le plan était synonyme de l’abandon par lui de la résistance et la reconnaissance par lui du régime de monsieur Biya , vainqueur fabriqué par le Conseil Constitutionnel. « Laissez-les à leurs illusions », a-t-il recommandé.
Regardez les vidéos ci-dessous pour en savoir d’avantage.
En anglais :

En français :

Sam Mayem

 Afrique Monde

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*