Casamance / Allemagne / Sénégal: Visite de la Chancelière Merkel au Sénégal : revoir la coopération allemande pour la paix en Casamance en intégrant la donne des ressources naturelles.

Parmi les puissances qui ont considéré la question de la Casamance comme un enjeu de développement et de paix, figure la RFA. On sait les apports financiers et techniques de ce pays pendant plusieurs décennies dans les efforts de paix en Casamance. La particularité de la coopération allemande à travers ses différents instruments comme le PROCAS ou la GIZ en Casamance, c’est le pragmatisme, l’intervention locale, la recherche ou le culte du résultat. Avec des centaines de milliers d’euro investis en Casamance pour la paix, nous ne pouvons que vous exprimer, Excellence la Chancelière, notre sincère reconnaissance.
Or, en plus de deux décennies d’intervention en Casamance, cette méthode et ce pragmatisme allemands ont buté sur la mauvaise gouvernance des régimes sénégalais au sujet de la paix en Casamance, sur le centralisme jacobin de Dakar, contraire au modèle politique allemand. Pourtant source d’inspiration pour la Casamance. Si bien que les fonds destinés à la Casamance ont été stoppés récemment, y compris dans les aides au développement local et rural dans le Fogny.
Outre ces raisons, il n’y a pas de paix en Casamance, parce que simplement il n’existe pas, en 35 de conflit, de texte d’accord á même de fournir le cadre légal et politique d’ouverture d’un vrai processus de paix. Excellence, s il vous arrive de discuter avec le Président Macky Sall de paix et sécurité, veuillez bien lui demander s´il a obtenu un texte d’accord au sujet du conflit en Casamance. Une telle question est nécessaire pour mieux définir vos interventions tant souhaitées pour soulager la souffrance de nos populations dont plus de 40 mille sont réfugiés en Gambie et en Guinée Bissau.
L’occasion est belle pour le Mfdc, de rappeler à la Chancelière qui pourrait, en dépit du couple franco-allemand moteur de l’UE, originaire d’un pays fédéral, s’impliquer plus profondément, sur le plan diplomatique et politique, á l’image des USA, en vue d’aider la Casamance et le Sénégal à sortir de plus deux décennies de conflit.
Nous savons que, comme ils le font souvent lors des visites de chefs d Etat des puissances occidentales, le Sénégal étouffera le conflit qui le ronge, afin de polir son image de pays stable. L’enjeu de cette obsession étant de continuer à engranger l’argent des occidentaux. La Casamance risque d’entrer dans un nouveau tournent conflictuel lié aux ressources naturelles et minières, objet actuellement de contrats opaques et donc source de regain de conflictualité économique.
Nous souhaiterions que l’Allemagne procède à l´établissement du bilan de plus de deux décennies d’investissement pour la paix en Casamance et de là à prendre les mesures requises pour qu´à l´avenir de son intervention gagne plus en efficacité en sortant des schémas imposteurs que certains Etats africains lui montrent au sujet de leurs difficultés internes.
Car l’Allemagne est un pays rigoureux, première économie de l’UE, qui inspire respect, au regard de son passé de pacifisme issu du traumatisme de la 2 e guerre mondiale, pour que la Casamance renouvelle sa demande quant á une plus forte et plus lucide implication dans la résolution du plus vieux conflit d’Afrique.
Frau Merkel, beim nächsten Mal würde Casamance sich freuen, Sie zu sehen.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*