Casamance : plus d’une vingtaine de pirogues de pêche portées disparues

C’est la tristesse et la consternation dans le village traditionnel de pêcheurs d’Elinkine «endeuillé» par la disparition depuis plus de 48 heures en haute mer de plus d’une vingtaine de pirogues. Des pirogues qui avaient à leur bord, selon des sources d’IGFM, des pêcheurs sénégalais et ghanéens. «Elle ont toutes chaviré en haute mer. Un chavirement causé par les vents violents qui soufflent depuis quelques jours en Casamance, dans l’océan et qui sont accompagnés de pluies fortes qui ont presque arrosé toute la région sud du pays », dixit nos sources. Joint au téléphone, «affirmatif. Elles sont plus d’une vingtaine de pirogues avec des pêcheurs sénégalais et ghanéens qui ne sont plus de retour depuis plus de 48 heures en haute », indiqué ce matin le président de l’association des pêcheurs d’Elinkine, Seyni Keita.
A l’en croire toujours, «si nous n’avons pas des nouvelles de nos amis et parents pêcheurs, nous allons lâcher des opérations de recherches aux larges de nos côtes pour les retrouver. Dans chacune de ses pirogues, il y avait au moins 22 pêcheurs à bord», a ajouté Seyni Keita. Pour rappel, dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 septembre 18, un chalutier et une pirogue ghanéenne avaient chaviré en haute mer et à l’embouchure du fleuve Casamance. Le bilan est lourd. Deux cadavres qui ont découvert à bord de l’île de Diogué, 8 rescapés et plus d’une dizaine de personnes portées disparues. Affaire à suivre

In the Spotlight

La ruée vers l’énergie nucléaire en Afrique

by Babacar Diop in ACTUALITE 0

Dix États africains ont clairement indiqué leur intention de construire des centrales nucléaires. Ils prennent la suite de l’Afrique du Sud, seul pays du continent à disposer d’une usine dotée de deux réacteurs. Jeudi, 20 [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*