Cautionnement : L’épouse de Khalifa Sall a résolu la question de fonds

Khalifa Sall a déposé une caution pour obtenir la liberté provisoire. En engageant cette procédure, précisent les avocats du maire de Dakar, il n’accepte pas les accusations portées contre lui. «Il s’agit d’une offre de cautionnement et de remboursement», soulignent les conseils.

Au cœur de cette opération, son épouse, Ndèye Gaëlle Samb. Le journal Le Témoin révèle qu’elle a pris l’initiative de mener cette gigantesque campagne de levée de fonds. Lesquels, précise le journal, sont composés de prêts, dons, fonds propres, recettes de vente de tickets à des sympathisants.

Dans le détail, Libération liste quatre biens appartenant au maire de Dakar : un terrain bâti de 150 mètres carrés aux Parcelles Assainies (61,020 millions FCFA), un terrain bâti de 152 mètres carrés à Sacré-Cœur II (108, 5 millions), un terrain de 489 mètres carrés en cours de construction à Yoff (172, 2 millions) et un terrain de 10 000 mètres carrés à Sangalkam (223,6 millions FCFA).

Ndèye Gaëlle Samb a mis sur la table une maison construite sur 350 mètres carrés à Point E (322,9 millions FCFA). Mame Coumba Diop, ex-épouse du maire de Dakar a aussi apporté sa contribution : un terrain bâti à Liberté VI Extension (200 millions FCFA).

Pour le reste, il s’agit de biens appartenant à Soham El Wardini (un terrain bâti à Hann Mariste, 109 millions FCFA), Amadou Moctar Seck (terrain en construction à Yoff, 176 millions), Mame Mor Sall (terrain bâti à Ouest Foire, 264 millions FCFA), Mbaye Touré, co-inculpé dans l’affaire de la caisse d’avance (terrain bâti à Scat Urbam, 201 millions FCFA), Aissatou Sall (terrain au Point E, 70 millions), Line Bacconier (terrain bâti à Patte d’Oie, 85 millions) et Seynabou Karine Guèye (Bambilor, 7 millions).

Le trésor de guerre est évalué est à 2,008 milliards FCFA. Les avocats de Khalifa Sall ont versé dans le dossier remis au Doyen des juges, Samba Sall, des décisions de justice par lesquelles les juridictions sénégalaises admettent la possibilité de demander la liberté provisoire contre cautionnement hypothécaire.

No Picture
In the Spotlight

«Vivre riche» en Côte d’Ivoire -Médiapart

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Par Tënk & Mediapart « Rolex le Portugais » et ses amis ne sont pas des enfants de chœur : à Abidjan, ils vivent d’arnaques aux Européens et le justifient par « un retour de la dette coloniale ». Mais [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*