Ce Que Vous Ne Saviez, Peut-Être, Pas Sur Serigne Cheikh Sidi Makhtar MBACKE

7e  khalife de Touba, à la tête de la communauté  pendant 7 ans, 7 mois et 7 jours, Serigne Cheikh Sidi Makhtar MBACKE est l’initiateur des 7 minarets de la grande mosquée de la cité religieuse.

Rappelé à Dieu ce mardi à l’âge de 94 ans, l’illustre défunt fait l’unanimité pour s’être notamment détourné de ce bas-monde et pour son rôle dans la cohésion des confréries.

Naissance et formation

Serigne Cheikh Sidi Makhtar Mbacké, plus connu sous le nom de Serigne Cheikh Maty Léye est né en 1924 à Mbacké Kadior, village ou Serigne Bara avait l’habitude de se retirer pour apprendre le coran et pratiquer les préceptes de l’islam.

Il a subi une formation complète sur le mysticisme ; ce qui lui a permis de mener beaucoup d’activités, tel que l’élevage, l’agriculture, l’éducation spirituelle sur la méthode et l’enseignement de Cheikh Ahmadou Bamba. Ce sont d’ailleurs ces activités qui faisaient qu’il n’était pas très connu avant d’être Khalife de Serigne Bara Mbacké.
Son « Khalifat »

Il a débuté son « Khalifat » le 22 mai 1990, succédant a son grand frère Serigne Abdoul Aziz Bara Mbacké qui n’avait ménagé aucun effet pour conserver l’héritage de Serigne Modou Bara, premier khalife de Serigne Bara, de 1936 à 1952.
Réalisations

Depuis que Serigne Cheikh Maty Leye occupe le « khalifat de Serigne Bara Mbacké»

Il a poursuivi l’œuvre de son père et de ses deux grands frères qui l’avaient précédé. Il s’est toujours occupe de l’entretien et de la construction de mosquées, il a aménagé des terres, crée des « Daaras » et des maisons dédiées à Serigne Bara.
Il a amené beaucoup de personnes effectuer le pèlerinage à la Mecque; et c’est lui qui payait tous les frais de ses propres moyens.

Il a également mis à la disposition du khalifat de Serigne Bara, et ceci pour toujours, la maison qu’il avait construite à Mbacké Kadior, qu’il a consacrée comme « Hadiya » à Serigne Bara. Il a aussi construit une maison de « khalife » à Gouye Mbinde et une bibliothèque, ainsi qu’une mosquée.

Il a construit une tente pour l’apprentissage du coran à Gouye Mbind aussi. Aux HLM 4, il a acheté une maison d’une valeur de plus de 100 000 000 frs, qu’il a offerte comme « Hadiya » à Serigne Bara Mbacké.

Il a créé beaucoup de Daaras pour l’apprentissage du coran et l’éducation spirituelle, comme à Keur Ngana.
Il a complètement rénové le mausolée de Serigne Bara aux cimetières de Touba.

Depuis 2003, il amène au moins 30 personnes, appartenant à la famille de Serigne Bara ou de ses collaborateurs, effectuer le pèlerinage à la Mecque, et c’est lui qui les prend totalement en charge du début à la fin.
Distinctions

Il était très dévoué à la sauvegarde de l’œuvre de Serigne Bara, en rassemblant la famille mais également en les protégeant ; car il discutait avec tout le monde et prenait le soin d’écouter le point de vue de tout le monde.

Serigne Cheikh Maty Leye succède à Serigne Bara Mbacké Falilou le 1 juillet 2010 à la tête de la confrérie mouride comme 7ème Khalife de Serigne Touba.

avec toubabelel

Serigne Sidy Makhtar MBACKE Inhumé À Son Domicile De Gouy Mbind

Rappelé à Dieu ce mardi peu après 20 heures, Serigne Sidy Makhtar MBACKE a été accompagné à sa dernière demeure par une foule immense.

Malgré l’heure avancée, les fidèles mourides sont sortis  en masse pour se rassembler  au domicile de l’illustre disparu à Gouy Mbind. Il a fallu improviser pour parvenir à l’endroit où le marabout semblait avoir choisi pour se reposer.

Pourtant, une foule plus grande attendait à Bahiya. Tout le monde voulait accompagner le marabout qui, contrairement à bien d’autres, n’est pas  inhumé aux cimetières de Touba.

In the Spotlight

La ruée vers l’énergie nucléaire en Afrique

by Babacar Diop in ACTUALITE 0

Dix États africains ont clairement indiqué leur intention de construire des centrales nucléaires. Ils prennent la suite de l’Afrique du Sud, seul pays du continent à disposer d’une usine dotée de deux réacteurs. Jeudi, 20 [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*