Ce qui attend le Président Macky SALL avec les malades mentaux errants. (Par Ansoumana DIONE, Président de l'ASSAMM)

ansoumana-dione-macky-sall-et-les-talibesDans une République, les couches les plus faibles ou vulnérables de la société, doivent bénéficier d’une attention toute particilière de la part des autorités étatiques dont le chef de l’Etat, aujourd’hui, incarné par son Excellence Monsieur Macky SALL.

Malheureusement, au Sénégal, c’est le contraire auquel nous assistons en ce moment, concernant le cas des malades mentaux errants dont les droits sont totalement bafoués par l’actuel Gardien de la Constitution et chef suprême de la Magistrature. Depuis son accession au pouvoir en 2012, il courtise certaines franges de la population dont les familles religieuses, à travers la modernisation de leurs cités, espérant y gagnant en retour, leur soutien aux prochaines joutes électorales.

En vérité, il ignore que c’est que ce ne sont pas ces dernières qui donnent le pouvoir mais plutôt Dieu le Tout Puissant Seigneur, le Premier à défendre et à protéger les malades mentaux errants. Conséquence, toutes les prières formulées par ces religieux à son endroit pour un second mandat, risquent de tomber à l’eau s’il ne corrige pas la grosse injustice qu’il a infligée aux protégés d’Ansoumana DIONE, de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), avec la transformation illégale et arbitraire de son Siège de Kaolack, construit en 2004 par le Président Abdoulaye WADE, en un centre de formation avicole.

République, le 20 octobre 2016
Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM)  – Tel: 77 550 90 82 – 70 745 88 47

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*