C’est un grave manquement de l’Etat de dénier à des milliers de sénégalais placés en détention le droit de voter ou se faire élire, Selon Seydi Gassama

« Il faut revoir le code électoral sénégalais pour permettre aux détenus (détention préventive ou ceux non déchus de leurs droits civiques) de s’inscrire sur les listes électorales et de voter.

C’est un grave manquement de l’Etat de dénier à des milliers de sénégalais placés en détention le droit de voter ou se faire élire », dit Seydy Gassama d’Amnesty Senegal.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*