Charte du militant : l’arme fatale de Tanor

Charte du militant : l’arme fatale de Tanor

 Le secrétaire général du Parti socialiste indique souvent se fonder sur les textes de leur formation politique pour proposer la défenestration des empêcheurs de tourner en  rond.

Seulement, loin du Règlement intérieur et des Statuts du PS, c’est la Charte du militant qui est mise en exergue. Ladite charte, adoptée lors du congrès du Ps des 6 et 7 juin 2014, permet au SG du parti d’agir comme le président Nord-coréen.

 L’appartenance au Parti Socialiste implique, pour le membre, le respect, des engagements suivants : 

  1. l’adhésion à tous les principes idéologiques et à toutes les valeurs qui fondent le socialisme dont la solidarité, l’égalité, la liberté, la justice sociale, la démocratie et le progrès ;
  2. la diffusion quotidienne et l’application sans relâche de ces principes ;
  3. le comportement probe, intègre, fraternel et respectueux de l’autre ;
  4. la volonté constante de recherche de la connaissance et de l’information, afin d’agir en citoyen conscient, libre, engagé et responsable ;
  5. la participation active, tant par sa présence effective que par son investissement personnel, aux initiatives et actions du Parti ;
  6. le respect scrupuleux des décisions des instances régulières, sur la vie du Parti, de sa ligne d’action et de communication, sur des questions d’intérêt national et international, au terme de débats démocratiques internes;
  7. et, en toutes circonstances, se conformer aux statuts et au règlement intérieur en toutes leurs dispositions.

 De son côté, le Parti Socialiste assure au militant :

  1. une formation appropriée,
  2. un accès à l’information du Parti Socialiste et sa large diffusion,
  1. sa participation à la vie du Parti et ce, en conformité avec les Statuts et le Règlement intérieur,
  1. la transparence dans la gestion du Parti et dans le processus de prise de décision,
  1. le respect effectif des décisions des instances et leur application effective,
  1. la libre expression de ses idées et opinions dans le respect du débat contradictoire
  1. et le respect de sa liberté et de sa vie privée.

Des recommandations et orientations que Tanor a fait appliquer au dernier congrès du PS, alors qu’il était en ordre de sainteté avec Khalifa SALL. Aujourd’hui que les deux hommes ne filent plus le parfait amour, le SG du PS est allé y chercher de quoi faire tomber son camarade.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*