Chronique de Demba : Bocoum, les révélations d’un départ

Thierno Bocoum a beau couvrir sa démission d’un manteau de pudeur mais il est évident que derrière l’expression « convenance personnelle », se cache difficilement une frustration réelle liée à sa non-investiture lors des législatives dernières.

L’ex-député s’est senti dupé par son parti Rewmi et le leader de cette formation politique. L’hommage appuyé à Idrissa Seck dans sa lettre de démission, n’est qu’une simple formalité d’usage. Entre Lui et Idy, c’est le clash. Car, s’il n’est pas retourné à l’Assemblée nationale, c’est de la volonté de Mara, l’autre constante.

L’acte de Bocoum est donc personnel. Il obéit à des besoins égoïstes. A juste titre ? Même s’il s’insurge violemment contre le régime de Macky, il est clair que son départ de Rewmi expose un certain malaise, fragilise l’opposition déjà mal en point et renforce le camp du pouvoir. La dispersion des forces est une aubaine pour la mouvance présidentielle et surtout pour Macky « Borom Rewmi ».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*