Climat : aucun pays de l’UE n’a commencé à prendre des mesures pour respecter l’accord de Paris

Un étude britannique a noté que seuls 16 pays ont fixé des objectifs ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre, conformément aux accords de Paris sur le climat. La France, comme l’UE dans son ensemble, sont de mauvais élèves.

Surprenant ? Deux centres de recherche britannique et le World Resources Institute (un think tank américain) ont pointé du doigt dans un rapport publié le 29 octobre l’inaction de la plupart des pays signant les accords de Paris le 12 décembre 2015, à la suite de la conférence COP21. Sur 196 pays signataires, seuls 16 auraient une politique «ambitieuse», voire «plus ambitieuse» de réduction des émissions de gaz à effet de serre, par rapport à leurs engagements respectifs.

L’étude informe : «Notre analyse révèle que les pays tardent à reproduire leurs engagements en matière de CDN [Contributions déterminées au niveau national] en tant qu’objectifs dans les lois et les politiques nationales.»

En Europe, trois pays seulement semblent faire converger leurs actions avec leurs intentions : la Macédoine, le Monténégro et la Norvège. Pour le reste du monde ayant engagé des mesures volontaires, les chercheurs ont listé : l’Algérie, le Canada, le Costa Rica, l’Ethiopie, le Guatemala, l’Indonésie, le Japon, la Malaisie, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Pérou, les Samoa, Singapour et les Tonga.

En revanche, aucun pays de l’Union européenne ne figure dans la liste des bons élèves. L’UE s’était pourtant engagée à «diminuer les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40% d’ici à 2030».

Dans les objectifs globaux des accords de Paris, les pays s’engageaient à mener des politiques pour limiter le réchauffement climatique à 2°C d’ici 2100.

 

Source

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*