Colère – Le délai sur le retour à la normale dans la fourniture d’eau a expiré : Thiès dénonce le «Wax waxeet» de la Sde

coupure d'eau au senegalL’alimentation correcte en eau des quartiers de Mbour I, Mbour II, Mbour III, Grand Standing et Sud Stade : C’est ce qu’exigent les populations desdits quartiers. Regroupées autour d’un Comité de suivi, de veille et d’alerte, ces populations s’indignent de la promesse non tenue de la Sde de rétablir l’eau à la date du 30 octobre 2015.

Hier lors d’une Assemblée générale, elles ont interpellé les autorités sur l’urgence d’une prise en charge effective de cette question qui date de plus de 10 ans et la réparation «du tort causé aux abonnés de la Sde».

L’espoir cède la place au désespoir. La promesse de la Sénégalaise des eaux (Sde) de rétablir la fourniture d’eau dans les quartiers de Mbour I, Mbour II, Mbour III, Grand Standing et Sud Stade ce 30 octobre 2015 n’a pas été finalement respectée.

En Assemblée générale hier, le Comité de suivi, de veille et d’alerte du collectif desdits quartiers s’indigne et dénonce la «désinvolture de la Sde» dans la gestion de la pénurie récurrente d’eau dans leurs quartiers qui date de dix ans.

«Suite à une rencontre avec le directeur général de la Sde, Abdoul Ball, ce dernier avait solennellement pris l’engagement ferme de résoudre définitivement le problème à la date du 30 octobre pour que Thiès ne connaisse plus ces difficultés d’alimentation en eau.

Mais au finish, la montagne a accouché d’une souris et le 30 octobre, en lieu et place d’une distribution correcte de l’eau dans ces quartiers, la Sde nous a encore conviés à une rencontre pour décliner une position qui sonne comme un wax waxeet», s’étrangle Abdou Aziz Diop membre dudit collectif.

Pour toute explication, «ils ont évoqué des pannes techniques de dernière minute et n’ont même pas avancé une autre date pour le retour à la normale et la fin du calvaire des populations obligées aujourd’hui de recourir aux charrettes, aux puits traditionnels pour s’approvisionner en eau», regrette le coordonnateur du Forum civil à Thiès, Abdou Aziz Diop.

Il dénonce le déficit voire le manque d’eau chronique dans leurs quartiers depuis plusieurs années en dépit du fait qu’ils abritent l’un des plus importants châteaux d’eau de la commune.

Aussi, le non-respect par la Sde du contrat qui la lie aux clients et abonnés, à savoir une fourniture d’eau en qualité, quantité et en permanence. Sans compter la cherté inexplicable et difficilement acceptable des factures salées malgré les pénuries fréquentes d’eau. Non sans ajouter que «la coloration rouge-brunâtre de l’eau nous fait douter de sa potabilité».

Ainsi, les populations de Mbour I, Mbour II, Mbour III, Sud Stade, Lat Dior et Grand Standing de demander à la Sde de respecter, «les clauses du contrat la liant à ses clients et qu’elle se doit de servir conformément à ses engagements en tenant compte des principes de redevabilité et de bénéfice mutuel.

Idem pour la fourniture d’eau courante en qualité et en permanence 24/24, mais également la revue du système de facturation relevant le seuil de la première tranche sociale de 20m3 à 30m3 facturée à 186 F Cfa».

Les populations recommandent à la Sde de revoir le grand écart entre le prix du m3 de la première tranche (186 F Cfa) et ceux des deuxième et troisième tranches qui sont respectivement à 631 et 655 F Cfa. Ce qui affecte, selon elles, négativement les ménages démunis et ceux de la classe moyenne.

L’accélération du rythme de réalisation des ouvrages par la Sones en adéquation avec la croissance démographique de la région en collaboration avec les services de l’hydraulique, de l’urbanisme, du cadastre et de l’assainissement n’est pas en reste, mais aussi la mise en place d’un comité intégré Sde, Sones, Santé et comité de suivi pour le contrôle de la qualité de l’eau servie aux clients.

Les populations terminent en demandant aux responsables de la Sde de localiser et d’évaluer les zones de colmatage et de procéder à leur renouvellement systématique.

Ndèye Fatou NIANG (Correspondante)

nfniang@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*