COMMUNIQUE DE PRESSE – NOUVELLE VISION AFRICAINE et la diaspora Africaine en Amérique du Nord dénoncent l’Esclavage moderne et les Camps de Concentration en Libye.

NOUVELLE VISION AFRICAINE est choquée par les images diffusées à travers le monde des migrants vendus aux enchères comme esclaves en Libye,  non loin de Tripoli, la capitale. Dans ce pays, les droits humains les plus élémentaires des noirs africains sont bafoués.

NOUVELLE VISION AFRICAINE et les Associations de la Diaspora Africaine condamnent unanimement et avec la force cet esclavage odieux perpétré par un groupe de libyens contre les jeunes africains à la quête d’un meilleur avenir qu’ils n’ont pas pu obtenir dans leurs pays respectifs.

Par le présent communiqué de presse, NOUVELLE VISION AFRICAINE, les Associations Citoyennes avec toute la Diaspora Africaine manifestent leur solidarité au peuple noir africain victime de cet esclavage modernisé qui rappelle les pages les plus sombres de l’histoire des peuples.

C’est aussi la preuve, une fois de plus, que l’esclavagisme arabe, peu dénoncé, est celui qui a causé le plus de torts aux noirs africains. La traite arabe a été la plus longue et la plus destructrice, parmi toutes celles qui sont connues.

En dénonçant l’escalade de la maltraitance du peuple noir africain, NOUVELLE VISION AFRICAINE fait observer que ces actes de barbarie constituent une violation flagrante des droits fondamentaux de l’être humain. Force est de constater, aujourd’hui au 21eme siècle et bien malheureusement, que ces comportements criminels  existent encore.

NOUVELLE VISION AFRICAINE et la diaspora Africaine en Amérique du Nord appellent le Président de l’Union Africaine, de la CDEAO, le SG des Nations Unies ainsi que tous les organisations de la Société Civile et des Droits de l’Homme à prendre toutes leurs responsabilités et à agir avec célérité pour que les coupables retrouvés et punis.

Ce genre de situation nous interpelle tous. Les condamnations verbales ne suffiront pas à endiguer le mal que constitue la traite d’êtres humains en Libye. Nous devons exiger des sanctions exemplaires pour éviter cet outrage à la conscience humaine. C’est pour cela que nous exigeons, encore une fois, une réaction énergique et urgente de la part de toutes les autorités concernées au niveau du continent africain et en dehors du continent.

Une note de protestation et de plainte seront envoyées à Monsieur le Secrétaire Général des Nations Unies et à la Commission des Droits de l’Homme. Une copie de cette note sera également envoyée au Président en Exercice de l’Union Africaine, à la Ligue Arabe, à la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des peuples ainsi qu’à l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM).

Point de rassemblement:   

Dimanche 19 Novembre à 14h00

Ambassade de Libye

2600 Virginia Avenue, NW,  

Washington, D.C. ZC: 20037

Etats-Unis

Pour plus d’informations sur l’organisation de cette manifestation, prière de s’adresser à :        

Bocar Moussa Ba

Tel: 1-240-643-6497

Bocar.ba@gmail.com

Venez nombreux supporter cette manifestation pour dénoncer l’Esclavage moderne et les Camps de Concentration en Libye.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*