Confidences de Macky Sall à Taïf: “DAROU KHOUDOSS A ÉTÉ MA PORTE D’ENTRÉE AU MOURIDISME”

La présentation des condoléances du chef de l’Etat a donné lieu au rappel de plusieurs souvenirs de la part de Macky Sall. Il a voulu dévoiler son attachement à Darou Khoudoss en indiquant que les liens qui le rattachent à la cité religieuse et à la famille du khalife sont profonds et personnels. Ce qui, à ses yeux, justifie plein de choses.

Le chef de l’Etat a présenté hier ses condoléances à la famille de Cheikh Mbacké Gaindé Fatma, suite au rappel à Dieu de Serigne Abdou Fatah Mbacké. Au nouveau khalife Serigne Abdourahmane Mbacké, Macky Sall a réitéré toute sa disponibilité et son engagement à poursuivre les relations qu’il entretenait avec ses défunts frères, Serigne Mohamed Mbacké, plus connu sous le nom de Serigne Mbacké Sokhna Lô, et le regretté Serigne Abdou Fatah.

Le président de la République qui, pour la circonstance, était accompagné du ministre de l’Intérieur, de la présidente du Conseil économique social et environnemental, du ministre d’Etat, Mbaye Ndiaye, de Mame Mbaye Niang, du président du groupe parlementaire Benno bokk yaakaar,  a confié à l’assistance que «c’est Darou Khoudoss qui a constitué ma porte d’entrée dans le mouridisme».

Macky Sall de préciser : «En 2000, je suis venu ici par l’entremise de Cheikh Mbacké Sakho. C’est lui qui m’a présenté à Serigne Mohamed Mbacké. J’ai passé deux jours ici avec mon épouse et Baïla Wane, et à mon retour sur Dakar, j’ai été nommé ministre de l’Hydraulique. Je suis venu aujourd’hui présenter mes condoléances suite au rappel à Dieu de Serigne Abdou Fatah, un homme à qui j’accordé une importance particulière. Je suis très peiné. Je suis en mesure de dire que toutes les promesses qu’il m’avait faites ont été réalisées. Je l’ai connu lorsque mon marabout, Serigne Mohamed Mbacké, a été rappelé à Dieu. Depuis cette date, il m’avait assuré de son appui et de  ses prières qui ne m’ont jamais fait défaut. Si c’était seulement une bonne prise en charge médicale, le marabout n’allait pas nous quitter. Je remercie Aminata Tall qui m’a envoyé un message dès que l’affaire a eu lieu alors que j’étais dans la Kaaba pour prier le tisbaar.»

Et le chef de l’Etat a ajouté en parlant de la défaite aux Législatives dans le département de Mbacké : «Je voudrais remercier Cheikh Abdou Baly pour tous les efforts et le sacrifice faits en acceptant de diriger la liste départementale de la coalition Benno bokk yaakaar. Je l’avais sollicité pour diriger notre liste. Nous avons perdu. Je l’ai dit au khalife, la défaite, ce n’est pas grave parce que nous avons largement gagné  ces joutes électorales.»

Au nom du khalife Serigne Abdourahmane Mbacké, Serigne Cheikh Abdoul Ahad Mbacké Gaindé Fatma a remercié le chef de l’Etat pour tout ce qu’il a fait pour que le défunt Serigne Abdou Fatah recouvre la santé. «C’est le Sénégal qui a perdu, parce que c’est un pan entier de ce pays qui s’est effondré. Vous êtes ici chez vous, parce que cela remonte à l’époque de Serigne Mohamed Mbacké, qui vous avait mis en rapport avec Serigne Saliou et l’actuel Khalife général des mourides. Je demeure convaincu que personne ne peut diriger ce pays sans une implication des chefs religieux mourides.»

Il a ajouté parlant de Serigne Abdou Fatah Mbacké : «Le défunt a fait ses études à Boutilimit en Mauritanie, ce que beaucoup de personnes ne  savent pas. Il était un haut cadre. Il a achevé la mosquée en 3 années. Le 9 juillet passé, lorsque je suis allé lui rendre visite, il  m’a dit de vous appuyer  parce que vous êtes un homme bien. Ce qu’il m’a dit m’avait réconforté et donné du courage de poursuivre la campagne électorale. Il m’avait même rapporté une anecdote vous concernant : «Votre  ami est venu et m’a remis beaucoup d’argent mais je le lui ai retourné et je lui ai dit que c’est moi qui devrait plutôt l’aider.»

Sur la défaite de la coalition Benno, cheikh Abdoul Ahad Mbacké dira : «C‘est à moi de vous remercier de m’avoir offert cette opportunité de diriger cette liste car on ne peut vouloir avoir des ambitions pour son pays si on ne le fait pas pour Touba.» Le chef de l’Etat s’est ensuite incliné sur la tombe de Serigne Abdou Fatah. Auparavant, il avait fait un détour sur Touba pour rendre une visite de courtoisie au Khalife général des mourides.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*