Congo : le colonel Marcel Ntsourou mort en prison, un adversaire de moins pour Sasou Nguesso

colonel Marcel Ntsourou mort en prison

Congo : le colonel Marcel Ntsourou mort en prison, un adversaire de moins pour Sasou Nguesso

Le colonel Marcel Ntsourou, ancien secrétaire général adjoint du Conseil national de sécurité (CNS) du Congo est mort ce vendredi. 

Condamné à des travaux forcés à perpétuité en 2014, la mort de cet opposant au président congolais serait due à un malaise.

« Je confirme que le colonel Marcel Ntsourou est décédé. Son corps est en train d’être acheminé à la morgue (municipale de Brazzaville, ndlr). J’ignore ce qui s’est réellement passé parce que je n’ai pas eu accès à son dossier médical », a déclaré, à l’AFP, son avocat Me Éric Yvon Ibouanga.

L’AFP citant une source pénitentiaire renseigne que «M. Ntsourou est tombé dans sa cellule vers 11h00 (10h00 GMT). Il est entré dans un profond coma. Dans le véhicule qui le conduisait à l’hôpital militaire pour une réanimation, il a vomi abondamment du sang. Il a finalement rendu l’âme ». 

Réagissant à cette mort qu’il juge suspecte, Falise Nilleo Ntondo, un jeune congolais qui dit avoir fui son pays à cause du régime de Denis Sassou Nguesso, déclare que  «La démocratie est en deuil» dans son pays.

Falise Nilleo Ntondo qui vit actuellement à Dakar trouve la communauté internationale doit se préoccuper des agissements du président Denis Sassou Nguesso qui a fini de faire du Congo une terre de dictature.

Le jeune congolais cite notamment l’arrestation du député André Okombi Salissa, opposant congolais arrêté, en janvier dernier à l’aube, en périphérie nord de Brazzaville et accusé par les autorités de «détention d’armes de guerre» et «d’atteinte à la sécurité de l’Etat».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*