Conseil de sécurité de l’ONU : Le Sénégal démarre un mois de présidence

NEW YORK, 30 août (Xinhua) -- Les représentants participent à une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU au siège de l'ONU à New York, le 30 août 2012. La réunion a été convoquée par la France, qui assume la présidence tournante du Conseil pendant ce mois-ci. Fin
NEW YORK, 30 août (Xinhua) — Les représentants participent à une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU au siège de l’ONU à New York, le 30 août 2012. La réunion a été convoquée par la France, qui assume la présidence tournante du Conseil pendant ce mois-ci. Fin

Conseil de sécurité de l’ONU : Le Sénégal démarre un mois de présidence

Débat public ministériel sur «les opérations de paix face aux menaces asymétriques», briefing avec les commissaires de police des opérations de maintien de la paix, renforcement de l’efficacité des opérations de maintien de la paix déployées par l’Union africaine… Ce sont les premiers chantiers de la diplomatie sénégalaise à la présidence du Conseil de sécurité des Nations unies. Ces activités annoncées dans un communiqué du ministère sénégalais des Affaires étrangères vont se dérouler entre le 7 et le 10 novembre prochain.

Durant sa présidence du Conseil de sécurité, le Sénégal entend aussi rendre plus efficaces les missions de paix, tel qu’il ressort du rapport du panel de haut niveau sur les opérations de paix de 2015, communément appelé Hippo, selon le communiqué.

Le 10 novembre, Dakar mettra un accent particulier sur la protection des civils, la réforme du secteur de la sécurité, la sûreté et la sécurité mais aussi l’exploitation et l’abus sexuels.

La problématique de l’eau, l’amélioration du partenariat stratégique entre l’Onu et l’Union africaine (Ua), la question palestinienne, le briefing semestriel entre le Procureur de la Cpi et le Conseil de sécurité sur la coopération entre les autorités libyennes et le bureau du Procureur sont inscrits dans l’agenda diplomatique du Sénégal durant sa présidence du Conseil de sécurité.

«Le Conseil de sécurité compte aussi se rendre dans la région des Grands Lacs du 10 au 15 novembre, notamment en République démocratique du Congo et en Angola, pour accompagner les acteurs politiques congolais sur la route du dialogue politique afin de trouver une solution sur les différends préélectoraux », ajoute le communiqué du ministère des Affaires étrangères. Et le Sénégal compte examiner la situation au Burundi, plongée dans une crise politique depuis 2015 suite à la volonté du président Pierre Nkurunziza de briguer un nouveau mandat présidentiel.

La situation au Moyen Orient et au Soudan sera discutée au Conseil de sécurité courant novembre, de même que les questions sur le Kosovo et la Bosnie-Herzégovine.

Baba MBALLO (Walf Quotidien)

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*