CONSOMMATATION D'EAU POLLUEE EN BANLIEUE DAKAROISE Attention danger!

Les populations de la banlieue continuent d’utiliser l’eau issue des pompes et des puits pour les travaux domestiques malgré de pompes_diambarmultiples sensibilisations sur la nocivité de cette eau des nappes qui sont polluées et souillées de microbes, selon une étude de l’ONG qui a effectué un recensement dans les localités de Yeumbeul , Diacksao , Medina gounass et Diameguene Sicap Mbao ,l’étude qui a révélé que seules dans Yeumbeul, les populations ont implanté 66 motopompes et 51 puits.

Une situation alarmante, selon Khady Sylla qui révèle que ces populations usent de cette eau pour les travaux domestiques. « Les gens utilisent l’eau pour la vaisselle ,se laver sans pour autant savoir que ce sont les mêmes effets nocifs que le fait de la boire .Elles le font par ignorance mais elles s’entêtent à l’utiliser »,a laissé entendre la promotrice de santé publique à l’ONG EVE (eau-vie-environnement). Elle ajoute : « on avait fait des recensements l’année dernière dans nos zones d’intervention en collaboration avec le service d’hygiène départemental ,après le service d’hygiène a procédé a des analyses .

Les résultats révèlent qu’il y avait beaucoup de microbes qui sont nuisibles à la santé des populations qui utilisent l’eau des pompes et des puits », a indiqué Khady Sylla. « Les populations sont en danger ,on est sur le terrain en attendant la réaction des autorités qui doivent aussi s’adresser aux bailleurs qui payent les pompes et les puits pour les populations », ajoute-telle. Les populations présentes lors de la mobilisation ont posé des questions à l’agent d’hygiène sur son utilisation .

C’est le cas de cette dame qui à une pompe devant sa demeure « les femmes viennent tout le temps s’approvisionner en eau .Souvent on se lave avec , on fait la vaisselle et même le linge car cela nous permet d’amoindrir le coup des factures de la Sde trop salée » , explique Maimouna Dione. Mais la réponse de l’agent est plus que surprenante pour ces femmes. « On ne doit pas se laver avec cette eau qui est polluée car si elle est infectée on peut rapidement attraper une maladie, surtout les maladies de la peau et le cholera .

Car l’eau provient de la nappe qui est proche des fosses septiques » ,tonne Mamadou Camara de la sous brigade de Keur Massar . « Seul le linge est permis avec cette eau car après, le soleil peut tuer tous les microbes, ce que des fois la javel ne parvient pas à faire». Et la dame Maimouna Dione d’ajouter que ces populations utilisent l’eau des pompes et des puits, prétextant la cherté des factures d’eau. « On doit nous aider à diminuer les factures .Cela ne sert à rien d’avoir un robinet chez soi et de continuer à utiliser la pompe qui est un danger pour nous », a indiqué l’habitante de Yeumbeul.

L’ONG EVE continue de sensibiliser les populations de la localité de Madina Thiaroye Kao à Yeumbeul et d’autres zones d’intervention dans la banlieue sur l’utilisation de cette eau pleine de microbes qui est source de problèmes de santé publique

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*