Construction du siège de l’Apr: l’architecte Ousseynou Faye annonce une plainte contre Macky Sall

L’enthousiasme né de l’annonce du projet de construction d’un siège pour l’Alliance pour la République (Apr) après l’acquisition d’un terrain de 2000 m² à 600 millions avec des engagements de souscriptions de l’ordre de 300 millions, risque de laisser place au désenchantement. En effet, une procédure judiciaire menace le Président de l’Apr Macky Sall et son parti sur le dossier du siège et une autre, administrative, vise l’architecte Abdou Emile Diouf, qui a travaillé sur le projet.

Ces procédures sont enclenchées par le cabinet Ingénierie architecture et urbanisme (Iau) de Ousseynou Faye, par ailleurs président du syndicat des architectes du Sénégal.

Si Ousseynou Faye a pris cette option radicale, c’est parce qu’il se sent floué et abusé par l’Apr et par son Président, Macky Sall. Car, depuis 2012, il a travaillé et bouclé un projet de siège qui lui a pris au moins 6 mois de travaux avec des techniciens engagés à cet effet. Il a déjà déposé ses plans sur la table du chef de l’Etat, qui les aurait validés; et il ajoute que des copies ont été envoyé a Aminata Touré, alors ministre de la Justice ainsi qu’à la Première Dame. Par ailleurs, l’architecte révèle qu’un contrat moral le lie avec le parti présidentiel et son président, car ils n’ont fait aucune objection sur le projet.

Mais lorsqu’il a appris que l’Apr comptait sur des souscriptions pour financer le projet, M. Faye s’est étranglé de rage, car, il avait détaillé le mode de financement du projet, avec une participation des militants et autres partenaires, qui devait permettre de récolter un peu plus de 5 milliards de Fcfa. « C’est un plagiat » répète-t-il. L’architecte est d’autant plus furieux car l’Apr ne lui a pas payé les honoraires de travaux qui sont à hauteur de 105 millions de Fcfa.

Parallèlement à la plainte qu’il annonce contre Macky Sall et son parti, Ousseynou Faye dit saisir le président de l’Ordre des architectes pour se plaindre de concurrence déloyale de son confrère Abdou Emile Diouf, qui a travaillé sur le projet présenté à la réunion du Secrétariat exécutif national (Sen) de mardi dernier.

Avec L’Obs.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*