Contraception : la pilule augmenterait de 50% le risque de cancer du sein

3fbf7efb9359e91b088277d209ff68ccUne étude américaine constate une augmentation de 50% des risques de cancer du sein chez les femmes sous pilule. Le risque triplerait lorsque la dose d’œstrogène est élevé.

La pilule contraceptive n’a visiblement pas le vent en poupe en ce moment. Après avoir été pointée du doigt fin 2012 à cause les risques de thrombose, elle est accusée aujourd’hui d’augmenter les risques de cancer du sein. Dans les pages de la revue Cancer Research, des chercheurs américains déclarent que l’utilisation de la contraception orale, toute pilules confondues, est associée à un risque accru de 50% de cancer du sein. Les pilules à dose d’œstrogène modérée sont particulièrement visées, et le risque triplerait chez les patientes qui consomment des pilules à niveau d’hormones élevé.

L’étude a été menée par le Centre de recherche sur le cancer Fred Hutchinson, à Seattle, a analysé le cas de près de 20 000 femmes. La seule bonne nouvelle est que les pilules à faible dosage (20 microgrammes) ne présenteraient pas de risque particulier de cancer du sein. D’ailleurs les scientifiques ne conseillent pas, malgré les résultats de leurs recherches, un arrêt de la pilule.

La mauvaise réputation associée à ce moyen contraceptif aurait fait chuter les ventes depuis deux ans. Selon l’Institut national de la santé (Inserm), le recours à la contraception orale a fortement baissé, passant de 50 % en 2010 à 41 % en 2013. Une baisse qui concerne uniquement les pilules de 3ème et 4ème générations.

 

Elena Bizzotto

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*