Contribution : Oui ! Monsieur le Président Vous êtes bien seul.

Macky Sall lettre ouverteAu moment où le PDS déroule un peu partout á travers le Sénégal, l’APR mon parti, le parti au pouvoir est inscrit aux bancs des abonnés, aggravé d’un silence assourdissant qui est synonyme d’une impuissance devant la réalité. En, effet, l’arrivée du Pape du Sopie, du Pape de la rue autant pour moi, a fini de démonter que le problème de la communication est encore là et n’est pas résolu bien au contraire.

Monsieur le Président de l’APR, en politique les erreurs se payent cash car, les hésitations les voltes faces dissimulées et l’absence totale de communication ont mis á nu et au grand jour les limites du provisoire dans lequel vit et ploie quotidiennement notre formation politique.

Où sont passés les 600 débatteurs recrutés par Aminata Touré au lendemain de la défenestration á tord de notre frère et géniteur de l’APR Alioune Badara Cissé ? Sic ! Vos supposés alliés sont aujourd’hui entrain de rire sous cape car votre réussite est le cadet de leurs soucis.

Monsieur le Président, nous ne devons pas nous voiler la face, l’heure est grave et des remédiations urgentes s’imposent avant qu’il ne soit trop tard.

Monsieur le Président osons le dire votre cellule de communication est jusqu’ici sans effet et son rôle n’est pas de rester au palais et de tourner les pouces non, elle doit descendre sur le terrain et en découdre avec vos opposants tapis dans l’ombre. La bataille médiatique est déterminant dans la vie d’un parti.

Monsieur Le Président nous ne sommes pas encore á l’abri du vent qui avait balayé le régime de Wade lors des élections locales de 2009. Dés lors, il est grand temps de taire les passions, les querelles et mettre hors d’état de nuire les faucons de la division pour l’intérêt du Parti.

Vous êtes entrain de perdre le contrôle de l’APR et comme l’avait si bien dit notre frère ABC et reprit par Wade, le réveil sera brutal si on y prend garde. Il faut siffler la fin de la recréation.

Le peuple qui avait ôté wade du pouvoir, ce même peuple souverain vient de vous adresser un message, une sommation que tout membre de l’APR se doit de décortiquer de la manière la plus objective.

Au niveau national comme international l’APR ne fonctionne pas partout nous notons un déficit de communication et de coordination la seule et unique personne qui tentait d’assumer cette fonction est victime injustement d’un lynchage au sein de la formation dont il est un des membres fondateurs, notre camarade ABC, qui s’érige toujours en sapeur pompier pour sauver le parti et la dernière en date Fatick, votre fief , il a fait fi des intempéries des faifons bien qu’il pouvait jouer la carte de la neutralité mais il a agi par devoir : voilà un bon militant bref.

Qui peut faire mieux que lui en l’état actuel des choses, vouloir se passer de ABC me semble s’adonner á un jeu d’échec qui conduira inéluctablement á l’échec n’en déplaisent á ses détracteurs.

L’absence de ABC dans votre dispositif se fait sentir il est temps que vous cessiez vos jeux de yoyo et que chacun en ce qui le concerne fasse preuve de dépassement pour l’intérêt de la nation pour faire triompher les idéaux du yoonu yookuté, votre réconciliation doit être á ce prix car dans cette bataille á distance il n’y’aura pas de vainqueur mais c’est plutôt la patrie qui en pâtira.

Nous osons espérer que notre cri de cœur, notre appel de détresse sera entendu.

Mady Cisse Ba militant APR dans la région de Murcia en Espagne.

Recueilli par Momar Dieng Diop

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*