Controverse autour d’un rituel : Tabaski au lendemain d’Arafat, les Oustaz pas d’accord sur la question

Iran Ndao, prêcheur à la SenTv
« Il n’est pas dit que tous les musulmans doivent fêter la tabaski le lendemain de Arafat »
Cette année, deux dates sont retenues pour la célébration de l’AÏd el kébir communément appelé Tabaski.

L’Association sénégalaise pour la promotion de l’astronomie (Aspa) a révélé que le lundi 21 aout 2017, il est impossible de voir le croissant lunaire à l’œil nu au Sénégal, en Afrique et en Asie, car il se couche avant le soleil.

Et que c’est seulement le lendemain mardi 22 août, qu’il sera possible de voir la nouvelle lune à l’œil nu au Sénégal. Ils en ont déduit que la Tabaski doit être célébrée le vendredi 1er septembre. Avant-hier mardi, la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (Conacoc) a annoncé que la Tabaski sera fêtée le samedi 2 septembre, parce que n’ayant pas vu la lune.

Une déclaration qui a semé le trouble dans la tête de beaucoup de Sénégalais, qui avaient pour habitude de célébrer la Tabaski, le lendemain de la journée d’Arafat, qui est prévue cette année, le jeudi 31 août.

Prédicateur à la SenTv, Iran Ndao lève un coin de la voile sur la célébration de la Tabaski.
Selon lui, ce qui est valable pour la Mecque, ne l’est pas pour le Sénégal. « Quand la lune apparaît à la Mecque, le neuvième jour correspond au jour d’Arafat. Le lendemain, dixième jour, est fêtée la Tabaski. Mais il n’est pas dit que tous les musulmans doivent fêter la Tabaski, le lendemain de Arafat », précise-t-il d’emblée.

Il poursuit : « la Tabaski ne dépend pas de la Mecque, mais de l’apparition de la lune. Au Sénégal, nous n’avons pas célébré la Tabaski en même temps qu’eux ( la Mecque). La station d’Arafat fait partie du hajj. Mais il n’est pas dit ou écrit qu’on doit forcément fêter la Tabaski le lendemain de Arafat alors qu’on n’a pas vu la lune ».

Iran Ndao explique que “si l’an dernier, nous avons célébré la tabaski en même temps que la Mecque, c’est parce que nous avions vu la lune, mais pas parce que c’était le lendemain de Arafat”.

« Tout dépend de l’apparition de la lune et non d’un jour. C’est pareil pour l’Aïd el Fitr (Korité) ».
Taib Socé, prêcheur à la Rfm : « Ce qui est recommandé, c’est que la Tabaski soit célébrée le lendemain de la station Arafat ».

Un avis que ne partage pas le célèbre prédicateur de la radio Futurs Média, Taib Socé affirme que le jour d’Arafat coïncide au neuvième jour du mois de la Tabaski et le lendemain, est fêtée la Tabaski. « C’est valable pour tous le musulmans. Ce n’est pas une coutume, c’est la religion musulmane qui le dit. Ce n’est pas écrit dans le saint Coran mai c’est du fikhrou. C’est une sunna, mais selon l’organisation islamique, le neuvième jour du mois de tabaski correspond à Arafat et le lendemain, dixième jour, correspond à la Tabaski. Cette année, le jour de Arafat correspond au jeudi 31 aout, donc la tabaski, c’est le 1er septembre ». Taib Socé assure que sur ce plan, ce qui est valable pour la Mecque, l’est pour le Sénégal.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*