Corruption à l'Iaaf : L'étau se resserre autour de Lamine Diack

lamine diackLa Justice française ne veut décidément pas lâcher Lamine Diack. La deuxième chambre d’instruction de la Cour d’appel de Paris a décidé de fixer la somme de 500.000 euros de caution (soit 325 millions de FCfa) pour accorder la liberté provisoire à l’ancien président de l’IAAF qui est également interdit de sortie du territoire français. Les avocats de Lamine Diack avaient déjà déposé, en première instance, une demande de baisse de la caution permettant la libération provisoire de leur client. Une demande qui leur avait été accordée, fixant ainsi la somme à 140.000 euros soit près de 91 millions de FCfa. Une somme qu’avait déboursé Lamine Diack. Cependant, l’avocate générale près la Cour, Mme Fusina, ne l’a pas entendu de cette oreille. Elle reste convaincu que l’accusé a les moyens de payer les 500.000 déjà fixés. Les avocats de Lamine Diack n’ont pas encore réagi, selon EnQuête, à cette décision.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*