Corruption en Angola : Les fraudeurs sommés de rapatrier les fonds illégalement déposés à l’étranger

 Le gouvernement angolais vient d’accorder un délai de 6 mois aux personnes ou entreprises nationales ayant déposé illégalement des fonds de la nation dans des banques étrangères.

Cette mesure fait suite à la promesse faite par le Président angolais, Joâo Lourenço en décembre dernier lors de la conférence du MPLA sur le thème de la corruption.
Au cours de cette conférence, le numéro Un angolais avait estimé qu’il n’est plus question que le pays tolère une telle pratique alors même que ce dernier végète dans un état toujours pauvre.
Il avait donc demandé aux Angolais indélicats ayant détourné de l’argent de rapatrier les fonds illégalement détenus à l’étranger et de les investir dans l’économie du pays.
Dans une adresse à ces personnes ce mercredi, le gouverneur de la banque nationale d’Angola, José de Lima Massano, a annoncé que le gouvernement angolais donne un délai de grâce de 180 jours, soit 6 mois à ces citoyens pour cette opération de retour des fonds.
Dépassé ce délai, le Gouvernement usera de tous les instruments légaux à sa disposition pour traquer et rapatrier ces fonds avec une sanction judicaire à la hauteur de la forfaiture de ces citoyens indélicats.
Par Josaphat

: Afrique Monde

In the Spotlight

Urgent : La France répond à l’ultimatum Russe sur le FCFA

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Le franc CFA fait couler beaucoup d’encre, depuis longtemps, avec une accélération et une tension sans précédent depuis quelques mois.  La semaine dernière, La Russie a donné un ultimatum à la France pour mettre fin au système [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*