Corruption : Papa Massata Diack encore éclaboussé

Papa Massata Diack est à nouveau cité dans une affaire de corruption. Banni à vie de l’IAAF, il est soupçonné d’avoir joué les intermédiaires dans d’autres affaires de corruption, dont celle qui touche l’attribution des Jo de 2016 (Rio).

Les Échos rapporte que, de concert avec le PDG de Samsung, Lee Kun-hee, lui-même membre du CIO jusqu’en 2017, celui qui était consultant marketing de l’Iaaf, alors dirigée par son père, Lamine Diack, Massata Diack aurait convaincu 27 votants d’assurer la victoire de Pyeongchang pour l’attribution des Jo d’hiver de 2018.

Selon les informations de Libération, Massata Diack réclamait, en contrepartie de ce soutien, 12 millions de dollars (plus de 6 milliards de francs Cfa), notamment sous forme d’un contrat de sponsoring pour la Ligue de diamant, organisée par l’IAAF.

Il demandait aussi, dit-on, 1,5 million de dollars (environ 1 milliard de francs Cfa) pour la campagne pour le départ de Wade en 2012. Projet pour lequel son père, Lamine Diack, mis en examen dans le cadre de l’affaire de dopage et de corruption dans l’athlétisme, aurait reçu de l’argent de la Russie.

In the Spotlight

Aimez-vous le visage de la nouvelle Marianne ?

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Ce n’est pas une FEMEN, c’est déjà une réussite La nouvelle Marianne, dévoilée jeudi par Emmanuel Macron est représentée de profil, les cheveux au vent, coiffée d’un bonnet phrygien bardé d’une cocarde et le regard [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*