Côte d’Ivoire : échanges de tirs à Bouaké, une révélation de taille sur l’attaque

Dans la nuit de jeudi à vendredi aux environs de quatre heures du matin des échanges de tirs ont eu lieu entre des militaires et des hommes du CCDO, près du troisième bataillon militaire d’infanterie.

Une source au CCDO a rapporté à CotedivoireNews que l’incident survenu est l’oeuvre d’un groupe de “militaires” posté au niveau du 3e bataillon de Bouaké.

“C’est un guet-apens tendu par un groupe de démobilisés en complicité avec certains militaires du 3e bataillon qui en réalité visait l’adjudant Traoré Amoudé. Ils ont cru qu’il était dans le  véhicule et se sont mis à tirer; nous avons riposté pour nous défendre. Le chauffeur du véhicule du CCDO a été blessé et rapidement conduit aux urgences du CHU. Dieu merci il est sorti du bloc tout à l’heure et ça va.”

Notre source nous indique par ailleurs que la tension reste tendue depuis la dernière mutinerie, entre le CCDO et certains militaires et aussi avec les démobilisés qui l’accuse d’espionnage. Les démobilisés surtout accusent l’Adjudant Traoré Amoudé de les avoir divisé et enlevé certains des leurs. Ils ont encore le dernier rapt en souvenir ou les têtes pensantes de leur mouvement ont été cueilli à froid et bastonné devant des caméra de téléphone puis diffusé sur les réseaux sociaux.

selon le correspondant de CotedivoireNews sur place, plus aucun tir n’était entendu depuis celle de l’aube. L’activité est quasi normale sur l’ensemble de la ville ou les habitants vaquent à leurs occupations. Les écoles sont ouvertes, et le transport est normal.

Fulbert Koffi

In the Spotlight

RDC: internet toujours coupé après les marches de dimanche

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Par Oeil d’Afrique L’internet était toujours coupé mardi en République démocratique du Congo où les échanges de courriels et sur les réseaux sociaux ont été suspendus sur instruction des autorités dans la nuit de samedi [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*