CPI: La vérité sur le procès de Gbagbo, les éclairages de Me Habiba Touré

Les juges de la Chambre de 1è instance de la Cour pénale internationale (CPI) ont récemment appellé la procureure Fatou Bensouda de produire un « mémoire» en vue d’illustrer tous les chefs d’accusation, à la lumière des dépositions des différents témoins qui se sont succédé depuis 2 ans dans le prétoire.

Il n’en fallait pas plus pour que les réseaux sociaux et certains journaux proches de Laurent Gbagbo parlent de  »requalification » des charges. Avocate de Laurent Gbagbo, Me Habiba Touré, interrogée par un média en ligne, donne quelques éclairages sur cette affaire. «Les juges n’ont absolument pas demandé à l’accusation de requalifier ses charges. Il n’est absolument pas demandé non plus à l’accusation d’abandonner ses charges. Ce n’est pas du tout l’ objet.

Ce qui est demandé par contre à l’accusation, c’est que les juges lui ont dit : « On a entendu tous vos témoins. Maintenant présentez-nous un mémoire dans lequel vous indiquerez les charges que vous retenez. Si vous devez abandonner des charges. Si vous ne le faites pas alors regardez les témoignages et illustrez toutes les accusations retenues ». Parce que le témoin ne doit pas être là pour faire beau. Il est censé être là pour illustrer les accusations portées contre le Président Laurent Gbagbo et Charles Blé Goude. Voilà ce qui est demandé à l’accusation. C’est ce à quoi elle doit plier», a expliqué l’avocate.

Elle dit ne pas être surprise par ces fausses informations car  »toute décision concernant le procès du Président Laurent Gbagbo entraîne des extrapolations, des interprétations, qui ne correspondent pas nécessairement à la réalité du dossier ». «En l’espèce, c’est une décision de procédure. Il s’agit de déterminer comment la suite du procès doit se dérouler, maintenant que l’accusation a fini de présenter tous ses témoins. Dans ce cadre , les juges ont demandé à l’accusation de présenter un mémoire dans lequel elle va illustrer tous les chefs d’accusation qui ont retenu contre le Président Laurent Gbagbo avec les différents témoins qui sont passés devant les juges. Voilà ce qu’il en est. Il s’agit donc d’une décision de procédure», a-t-elle insisté.

Sur les temoins de l’accusation, (138 au depart qui ont fini à 82), Me Habiba Touré dit attendre de voir si tous ces temoignages pourront permettre de prouver la culpabilité de Laurent Gbagbo. «L’accusation a décidé de renoncer à une partie de ses témoins. On prend acte. Elle a estimé que les témoins qu’elle a fait passer étaient certainement les témoins les plus pertinents , les témoins les plus béton, qui permettraient de clouer le Président Laurent Gbagbo et le ministre Blé Goude.

Chacun a pu apprécier la qualité des témoignages et se fera une idée. Concrètement au regard de ces témoignages, on ne voit pas trop comment l’Accusation pourra véritablement confirmer ou aller en tout cas à corroborer les accusations qu’elle porte», s’interroge l’avocate.

David YALA

In the Spotlight

Six indices économiques annonçant la récession

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Par Robert Bibeau. Le PIB par habitant aux États-Unis La tendance générale de l’économie capitaliste est à la baisse du taux moyen de profit, qui s’exprime notamment par une tendance à la baisse du taux de [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*