Crash de l’Il-20: le résultat du raid aérien israélien sur la Syrie en images satellites

Des photographies d’un dépôt de munitions détruit, prises à partir d’un satellite ont été publiées par ImageSat International. Selon la compagnie israélienne, ce bâtiment a été la cible du raid aérien de l’armée de l’air israélienne du 17 septembre, au cours duquel l’armée syrienne a accidentellement abattu un avion russe de reconnaissance Il-20.

La compagnie israélienne ImageSat International (ISI) a publié des photos montrant, selon elle, les résultats des frappes israéliennes sur la Syrie, qui a notamment provoqué le crash d’un avion russe Il-20.

Des photographies prises de l’espace et datées du 18 septembre, montrent un bâtiment complètement détruit avec une indication de ses dimensions, 155 sur 35 mètres, entouré de plus petits bâtiments sans dommages visibles.

«Le dépôt de munitions, attaqué il y a deux jours à Lattaquié a été complètement détruit», indique l’explication accompagnant les photos publiées par la société israélienne sur Twitter.

Le 17 septembre, vers 23h00, tout contact a été perdu avec l’équipage de l’appareil russe Il-20 de retour vers la base aérienne de Hmeimim, à 35 km des côtes syriennes. 15 personnes ont été tuées dans l’accident. La perte de tout contact avec l’appareil a coïncidé avec des frappes de l’aviation israélienne contre la Syrie et le tir d’un missile depuis un navire français, a précisé la Défense russe. Le commandement français a annoncé n’avoir rien à voir avec ce drame.

Menant des frappes en Syrie, des pilotes israéliens se sont abrités derrière un avion russe Il-20 qui s’est retrouvé sous le feu des systèmes de défense aérienne syriens S-200, a déclaré ce mardi le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov. Les avions israéliens «ont délibérément créé une situation dangereuse pour les navires de surface et les aéronefs dans la région», d’après le ministère. Israël n’avait pas prévenu la Russie de son opération militaire et Moscou considère cette décision israélienne comme hostile et se réserve un droit de réponse.

Bachar al-Jaafari, ambassadeur de Syrie aux Nations unies, a fermement condamné le raid des forces aériennes israéliennes contre Lattaquié ayant abouti au crash et a exprimé ses condoléances à Moscou, soulignant que les militaires russes étaient devenus des «martyrs de l’agression israélienne».

La partie israélienne a exprimé pour sa part ses regrets et s’est déclarée prête à fournir à Moscou toutes les informations nécessaires à l’enquête.

fr.sputniknews.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*