Criminalité au Sénégal : Ansoumana DIONE souhaite une audience avec le Président Macky SALL.

ansoumana-dione-macky-sall-et-les-talibesAu lendemain de l’Atelier sur la criminalité au Sénégal, tenu à l’Hôtel “le N’diambour “, ce lundi 21 novembre 2016 à son initiative, Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), souhaite s’entretenir avec le Président Macky SALL pour lui soumettre quelques débuts de solutions contre ce grave fléau qui risque de détruire notre pays.

Aujourd’hui, aucun citoyen n’est en sécurité et il urge alors pour le chef de l’Etat d’écouter en urgence, Ansoumana DIONE qui avait déjà vu venir ces scènes de tueries barbares, il y a seulement quelques années. Ce, d’autant plus que l’ASSAMM est la seule, jusqu’ici, à avoir organisé une réunion sur cette grande question d’intérêt national. Attention, une réelle menace imminente guette le Sénégal, surtout avec ce nouveau cas de tuerie encore enregistrée hier nuit à Grand Yoff!

Communiqué de presse: Vendredi de Paix, de Pardon et de Solidarité entre sénégalais.

Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), préoccupé par la criminalité qui sévit dans notre pays, conseille au Président de la République, son Excellence Monsieur Macky SALL, de bien vouloir décréter ce 25 novembre 2016, Vendredi de Paix, de Pardon et de Solidarité entre Sénégalais.

En tant que chef de l’Etat, il doit prôner le culte de ces valeurs traditionnelles dans le but de raffermir les relations qui lient les membres de la population. Car, notre pays est en proie à des forces dangereuses qui peuvent à tout moment nous causer des conflits, si l’on y prend garde. Vous savez, on ne peut avoir la paix qu’en prônant la paix, ce qui n’a rien à voir avec l’application de la Loi dans toute sa rigueur.

Durant toute cette Journée, chaque citoyen demandera pardon à son prochain, lui serrer la main pour chasser le mal qui dort en nous. Au sortir du Conseil des ministres du mercredi 23 novembre 2016, c’est cette idée qu’il doit promouvoir pour la stabilité du Sénégal en attendant que nous revenions sur les autres solutions.

Criminalité au Sénégal : Ansoumana DIONE appelle à l’union sacrée autour du Président Macky SALL.

Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), prend vraiment au sérieux le problème de la recrudescence de la violence et de la criminalité au Sénégal. Après avoir émis l’idée d’un Vendredi de Paix, de Pardon et de Solidarité entre sénégalaisi, pour ce 25 novembre 2016, il appelle aujourd’hui toutes les forces vives de la nation, à une union sacrée autour du Président Macky SALL, pour apporter des solutions idoines à ce nouveau fléau qui risque de détruire notre pays.

D’ailleurs, le rapport préliminaire de l’Atelier sur la criminalité au Sénégal, tenu ce lundi 21 novembre 2016 à l’Hôtel “Le N’diambour”, à l’initiative de l’ASSAMM, a été transmis d’urgence ce mercredi 23 novembre 2016 au chef de l’Etat, en attendant le rapport final qui lui sera également transmis. Vu la gravité de l’heure, Ansoumana DIONE et son Organisation se sont totalement engagés depuis quelques temps à soutenir le Président Macky SALL dans le seul but de sauver le Sénégal qui se trouve être en danger.

Communiqué de presse: Sénégal : les couteaux chinois aggravent la criminalité.

Au Sénégal, les produits en provenance de la République de Chine et à bon prix, ont envahis les marchés. Malheureusement, parmi ces marchandises prisées des populations, gagnées par la pauvreté, figurent des couteaux bien fabriqués que l’on trouve jusque dans les boutiques de quartiers, ne moyennant seulement que cent (100) francs CFA. Alors, vous conviendrez avec moi que ceci explique que beaucoup de jeunes se promènent avec ces armes blanches si pointues et tranchantes.

Et, la petite taille de ces couteaux chinois, permet aux utilisateurs de les camoufler facilement, ce qui rend encore plus difficiles les contrôles pour les forces de l’ordre. Maintenant, face à cette situation, il urge pour l’Etat du Sénégal, de revoir les contenus des contrats commerciaux nous liant avec ce pays ami. Sans quoi, notre population et la jeunesse en particulier, risque encore de payer davantage les frais de cette invasion meurtrière qui est en train de donner une très mauvaise image à notre pays.

Rufisque, le 22 novembre 2016
Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM) – Tel: 77 550 90 82 – 70 745 88 47

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*