CROISADE CONTRE LA REELECTION DE MACKY EN 2017 « Maco Fal Macoy Foly » entre dans la danse

Le mouvement politique « Maco Fal Macoy Foly » s’insurge contre la gouvernance du président de la République Macky Sall. En conférence de presse hier, lundi 16 décembre, au siège de la Raddho, les membres de ce mouvement ont indiqué qu’ils vont se mobiliser contre la réélection du Président Macky Sall en 2017.macky_campagne_1

«Tout, sauf Macky Sall en 2017». C’est le slogan brandi par les jeunes du mouvement politique «Maco Fal Macoy Foly». En conférence de presse hier, lundi 16 décembre, au siège de la Raddho, les membres de ce mouvement se sont insurgés contre le style de gouvernance du Président Macky Sall et se sont fixés comme seul objectif de lutter contre sa réélection en 2017.

Selon eux, Macky Sall n’est pas capable de gouverner le Sénégal. «Nous avons constaté une incapacité notoire du Président Macky Sall d’honorer ses engagements : crise universitaire, chômage des jeunes, coupures d’électricité, copinage dans le recrutement de la fonction publique. Le Sénégal est aujourd’hui dans un état comateux et traverse une crise sans précédent ponctuée par une crise des valeurs morales et religieuses sans commune mesure », s’est indigné Mansour Niang, coordonnateur du mouvement « Maco Fal Macoy Foly ».

Pour Mansour Niang et ses camarades, le Sénégal est tombé, après l’accession au pouvoir du Président Macky Sall, dans une léthargie inquiétante due, selon eux, à la mauvaise vision politique du président de la République. « Hier, il avait tourné le dos aux Assises nationales. Au soir de la proclamation des résultats du premier tour, il s’en accommodait pour être élu, soutenu par les candidats malheureux du premier tour à la présidentielle autour de Bennoo Bokk Yaakaar. La déception du peuple va de mal en pis », a laissé entendre le leader du mouvement.

Sur un autre registre, Mansour Niang et cie ont déploré avec virulence le report des élections locales de 2014 avant d’exiger de Macky Sall le respect du calendrier républicain. « Malgré la décision prise par le chef de l’Etat de prolonger le mandat des élus locaux, nous exigeons de lui de respecter le calendrier républicain. Nous avons constaté que les raisons avancées pour justifier ce report ne sont que des mensonges d’Etat», a souligné Mansour Niang qui a fait part du rejet catégorique dudit report par le comité régional du mouvement «Maco Fal Macoy Foly».

Fort de cette posture, le mouvement de Mansour Niang entend par conséquent mener le combat à tous les niveaux pour faire respecter le calendrier républicain. «Nous allons déclencher le combat car il est évident que cette décision viole entièrement le protocole de la Cedeao qui interdit de toucher aux textes à 6 mois des élections», a tenu à indiquer M Niang.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*