Dakar : Avec 52 boulettes de cocaïne dans son abdomen, un jeune brésilien jugé pour trafic international de drogue

Le maître des poursuites a requis, hier, la peine maximale c’est-à-dire 20 ans de travaux forcés contre l’accusé Valencio Domingo IALA. Etudiant l’université fédérale de Brasilla pour les énergies renouvelables).

Ce dernier a comparu à la barre de la chambre criminelle de Dakar pour répondre des délits d’association de malfaiteurs, trafic international de drogue. Il sera fixé sur son sort le 7 novembre prochain.

En conséquence, l’accusé Valencio Domingo IALA, celui même qui avait transporté les boulettes de cocaïne dans son ventre reconnait avoir transporté un sachet blanc dans son ventre mais il pensait que c’était des médicaments.

« Moussa m’a demandé de convoyer 52 boulettes de cocaïne. Mais il en restait 1 dans son abdomen. Je reconnais avoir transporté mais je pensais que c’était des médicaments. Elles étaient contenues dans un sachet blanc. J’avais pris royal Maroc pour venir au Sénégal ensuite me rendre à Bissau.

C’est à l’aéroport qu’on m’a interpellé et confisqué mon passeport. Les tests effectués étaient positifs. Et c’est ma première fois que je transporte de la drogue au Sénégal car depuis 2011, j’étais au Brésil« , argue t-il pour sauver sa peau.

Une thèse que le procureur de la chambre criminelle balaie en un revers. Dans son réquisitoire, il affirme que, « 2500 euros qui équivaut à plus de 2 millions de CFA lui ont été versé afin qu’il y adhère. Il a été interpellé à l’aéroport de Dakar par l’ocrtis.

Valencio Domingo IALA,  avait une attitude suspecte. Internet à hôpital Principal de Dakar, il a expulsé 52 boulettes et l’analyse fait a permis de le savoir. Mais il en restait 1 et malgré les 10 jours qu’il a fait à cet hôpital, il n’a pas été expulsé. Interrogé, il a reconnu en passant par Maroc vers le Sénégal. Il a soutenu que Moussa et 2 autres Nigérians lui ont dit qu’il gagnera. Il aussi dit que l’année d’avant, il avait transporté 60 boulettes. Mais l’enquête n’a pas permis de retrouver ses co-auteurs.

Valencio Domingo IALA  a quitté le Brésil vue son itinéraire qui n’est pas fortuite. C’est ainsi qu’il a été aidé par une tierce pour ingurgiter cette drogue. Pour le transport international, il l’a reconnu. Et ceci fait d’un pays a un autre. Ce délit est établi à son encontre. Je requiert de le déclarer coupable et de le condamner à 20 ans de travaux forcés« .

Quant à l’avocat de la défense, Me Djibril Wele, il reconnait que Valencio Domingo IALA  « est un étudiant qui a été admis dans l’une des plus prestigieuses universités au Brésil. Il a juste trébuché, une erreur de jeunesse. C’est un victime qui a été manipulé par ce réseau. Si c’était de la drogue, il allait mourir car le médecin a dit que l’une des boulettes n’a jusqu’à aujourd’hui été expulsée. Il y’a un doute sérieux ».

Et en tout état de cause, il demande de disqualifier les faits en détention en lui faisant une application bienveillante de la loi. Le second conseil atteste que l’accusée mérite une circonstance atténuante. cette affaire sera délibérée au 7 novembre 2017.

In the Spotlight

Vente de migrants en Libye : Le président nigérien réagit

by James Dillinger in A LA UNE 0

Le sommet se tiendra en Côte d’Ivoire les 29 et 30 novembre. Selon l’Agence France Presse, le chef de l’Etat nigérien a personnellement demandé à son homologue ivoirien Alassane Ouattara que la question soit évoquée [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*