« Dans le Concept du Sen-régal, on bêle le jour, on fêle la nuit»

Mémorandum : Conférence du 26 Mars 2011, au Restaurant Tamtam, Baltimore Maryland, animée par Abdoulatif Coulibaly.

Je suis Papa Latyr Faye, et mes proches m’appellent Baayfaal, M.B.A. de l’Université de Phoenix, ancien syndicaliste et dirigeant de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines, de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, “Lux mea Lex”, comprenez tout simplement, “la Lumière est ma Loi”. La Politique, telle que définie dans la “République de Platon et la Politique d’Aristote”, se veut être “la Gestion de la Cité”, sans prétention aucune, nous vous invitons auguste assemblée, à partager notre perception de ce concept, “la Politique est la Gestion Saine de la Cité”.
lion latif

  • Monsieur Coulibaly, je m’en vais directement vous interpeler. Vous auriez pu avoir beaucoup de mérite, en tant que journaliste d’investigation, n’eut été votre parti-pris, et votre volonté manifeste et indéfectible, de nuire a un adversaire politique.
  • Monsieur Coulibaly, dites à vos Commanditaires, que les Fils et Filles de Thomas Sankara, Patrice Emery Lumumba, Kwame Kuruma, Diomo Kenyatta, Cheikh Anta Diop, pour ne citer que ceux-là, ne veulent pas de régime de Transition, mais plutôt d’un Régime de Rupture.

– Rupture d’avec la Pensée erronée communiste et socialiste.
– Rupture d’avec la Pensée unique libérale.
– Rupture d’avec les Présidents d’Obédiences étrangères.
Nous voulons d’un Régime de Rupture, construit autour d’une Pensée réaliste, foncièrement enracinée et ancrée, dans les Valeurs culturelles positives négro-africaines.

  • Monsieur Coulibaly, les Assises dites Nationales, ne peuvent être réduites en appât, utilisé en guise de plate-forme ou de programme politique, pour installer un quelconque candidat à la Magistrature Suprême. Nous disons Non, au concept du ”Baara yeugoo-Baara Sawdji”.
  • Monsieur Coulibaly, les dérives du Pouvoir libéral en place au Sénégal, sont dues en majorité, à l’Opposition fantôme et non républicaine. Cette dernière, en boycottant les dernières Législatives, a laissé le libre choix aux libéraux, d’utiliser à leur guise, l’Assemblée Nationale, la Cour Suprême, et le Conseil Constitutionnel, pour finalement installer d’une manière non-moins républicaine, leur Dauphin au Pouvoir. Si une telle chose se passait demain, la faute incomberait largement, aux Adeptes de la Politique de la chaise vide, notamment les Partis politiques qui ont bénévolement choisi de boycotter les dernières Législatives, afin de punir le Peuple Sénégalais, de leur avoir refusé les Portes du Palais de la République, lors des Présidentielles de 2007. L’Assemblée parlementaire, est le Maillon le plus incontournable en Démocratie, surtout, directe
  • Monsieur Coulibaly, tant que nous n’aurons pas réglé le Problème de la candidature à la Magistrature Suprême, la Misère du Peuple sénégalais (africain), reste sans solution salutaire et durable. Le Sénégal a une Population estimée à treize millions d’habitants, nous devons veiller scrupuleusement, à ce que l’Assemblée Nationale plébiscite et mette en application immédiate, une loi selon laquelle: tout prétendant à la Magistrature Suprême, doit pouvoir justifier, devant ce qu’il convient d’appeler, la Commission Indépendante du Fichier Electoral (CIFE), l’adhésion du cinquième (1/5) des citoyens à son Projet de Société. En plus de cette première exigence, tous les candidats doivent être tenus, de satisfaire les Quatre Critères que nous avons jugés déterminants et capitaux dans le Choix des leaders des Destinées de toute Nation, en quête de développement socio-économique et politico-culturel: l’Intégrité, la Probité morale, la Vision et le Sens de l’Etat. Cela permettrait de regrouper les micro-partis, en partis significatifs et représentatifs, et ainsi l’on habillerait l’Echiquier national d’environ trois à quatre partis politiques, légalement constitués. Une telle loi ferait place à beaucoup plus de transparence, et sur la même lancée, réduirait drastiquement les dépenses électorales et le taux d’abstention, jusqu’ici très élevés.

Enfin monsieur Coulibaly, la Conviction des Bons Esprits demeure, que le Candidat qui réunirait autour de lui, les Qualités et les Personnalités requises, pour dignement et efficacement présider aux Destinées du Sénégal, se démarquerait purement et simplement des « Pouvoiristes », qui ne pensent qu’au Partage du Butin, et qui n’hésiteraient aucunement à envoyer le Peuple à la charnière, pour disposer en Bons Princes, des Deniers publics, en l’honneur de leur Père commun: Niccolo Machiavel li.
En toute Fierté, nous commémorons Thomas Sankara, « la Patrie ou la Mort, nous vaincrons».

thomas sankara blaise afrique

Nous terminons par la Signature de Cheikh Ahmadou Bamba Khadim Rassoul: « WA SALAMU ALA MANI TABAQAL QUDA » (la Paix est avec ceux-là qui suivent le Droit Chemin, celui de la Vérité).
Merci de votre aimable Attention.

 

 

 

Fait le 26 Mars 2011.
Papa Latyr Faye
LATYR FAYEMBA, International Development Consulting
bayefaaltouba@gmail.com
facebook.com/ Papalatyr Faye
001-703-424-6363
“Justice to the Righteous-Rule of Law” (Justice aux Ayants droit-Force à la Loi)

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*