DANS LE MYTHIQUE TEMPLE DE SOCCER CITY A SOWETO Le monde rend un vibrant hommage à Madiba

C’est devant un parterre de sommités mondiales, avec une centaine de chefs d’Etat et de gouvernement, des dirigeants politiques, obaba_soccer_cityinstitutionnels (Bank Ki Moon), religieux et sportifs, que Nelson Mandela a eu droit au sein du mythique Soccer City de Soweto, à un vibrant et non moins somptueux hommage posthume. Le peuple Amazoulou et toute la nation « arc-en-ciel » s’étaient donnés rendez-vous en masse hier, mardi 10 décembre, et sous les yeux de milliers de téléspectateurs, pour accompagner ce héros infatigable de la lutte anti apartheid, et de la dignité humaine avant son inhumation, samedi prochain, dans son village natal, à Qunu.

Madiba n’est pas encore parti, mais quelque part, il doit être fier de ses funérailles qui ont réuni une centaine de chefs d’Etat et de gouvernement du monde, et réconcilié le temps d’une matinée les ennemis les plus irréductibles. La poignée de main entre Barack Obama et Raul Castro est déjà saluée comme un signe d’espoir et de décrispation entre les Etats-Unis et Cuba qui se regardaient en chiens de faïence depuis plus de 50 ans. La marche côte à côte du président François Hollande et de son prédécesseur Nicolas Sarkozy, peut réchauffer les relations tumultueuses que les deux grandes formations politiques françaises entretiennent. Et que dire encore des prières lues en commun par un Imam, un Rabbin et un Prêtre catholique. Tout simplement fantastique !

Le géant de l’histoire, tel que Nelson Mandela a été qualifié par un Barack Obama, encore inspiré, ce champion de la cause et de la dignité humaine, peut reposer en paix, vu l’éclat des hommages qui lui ont été rendus par les dirigeants des nations et institutions mondiales. Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki Moon a été le premier à saluer un héros qui « détestait la haine, et a montré la force puissante du pardon et sa capacité à unir les gens”. Et pour le prouver, poursuit Ban Ki Moon, aujourd’hui, « il l’a refait ». « Regardez ce stade : nous voyons des dirigeants qui représentent de nombreuses opinions et des gens de toutes les classes sociales. Ils sont tous là unis », a-t-il constaté. Même dans la mort, Nelson Mandela a réussi à « unir » des dirigeants aux opinions différentes, a souligné hier, le secrétaire général de l’ONU lors de l’hommage au héros universel de la réconciliation.

Obama avait déjà retenu lui, qu’ « il est difficile de faire l’éloge d’un homme…encore plus difficile de faire celle d’un géant de l’histoire qui a conduit une nation vers la justice ».

Le président zambien qui a aussi pris la parole au cours de cette cérémonie a également évoqué les liens unissant son pays à Nelson Mandela. D’autres orateurs sont revenus sur la force morale du pardon et de la tolérance que Madiba prônait comme doctrine, après que son pays a fini de traverser des décennies de violence. Nelson Mandela a appris et légué au monde le vrai sens du pardon et de la réconciliation, ce qui lui vaut ce jour les vives acclamations et vivats du public qui n’a pas fini de le pleurer.

Qunu, son village natal et royaume d’enfance qu’il a tant chanté qui se prépare à accueillir sa dépouille mortelle ce samedi, pour son inhumation, s’attend à des cérémonies très douloureuses et riches en émotion. En l’honneur de ce héros des temps modernes.

REPOSE EN PAIX MADIBA.

 

In the Spotlight

Départ de ZUMA ! Par Ibrahima Sene Pit

by James Dillinger in A LA UNE 0

Départ de ZUMA ! Le Vice Président de la République SUD Africaine, devenu récemment Président de l’ANC, parti majoritaire à l’Assemblée nationale, est devenu le remplaçant du Président ZUMA déchu! Paradoxalement, il ne s’est trouvé [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*