De mystérieux hélicoptères continuent d’évacuer des membres de l’EI sur les champs de bataille à travers le Moyen-Orient

Il y a eu des rapports sporadiques, mais réguliers, de “mystérieux hélicoptères” extrayant des militants de l’EI des champs de bataille au Moyen-Orient.

Plus récemment, le 13 novembre, l’agence de presse officielle syrienne SANA a cité une source anonyme affirmant que des hélicoptères militaires dirigés par les États-Unis avaient mené une opération dans le village d’al-Suwayda dans la province de Hasakah, près de la frontière avec l’Irak. Ils auraient secouru plusieurs membres de l’EI et les auraient transportés vers un lieu inconnu.

Entre le 10 et le 11 novembre, un avion présumé dirigé par les États-Unis a atterri à la périphérie d’al-Susah dans la province de Deir Ezzor et a emmené trois membres de l’EI.

Plus tôt, le 7 octobre, SANA a également cité des habitants de la ville d’Al-Shaafah qui ont affirmé que des hélicoptères étatsuniens avaient évacué des commandants de l’EI de la région d’Abu Kamal dans la province de Deir Ezzor vers un endroit non divulgué.

SANA a également rapporté que le 22 septembre, la coalition dirigée par les Etats-Unis a mené une opération d’atterrissage aériennne à la périphérie du village d’al-Mrashde situé dans la poche où les militants de l’EI se sont dispersés dans la campagne sud-est de Deir Ezzor, transférant un certain nombre de commandants de l’EI.

Le 23 août, TASS a rapporté que la Russie a enregistré des vols d’hélicoptères mystérieux fournissant des armes aux unités de l’EI actives en Afghanistan.

    “Nous voudrions souligner une fois de plus les vols d’hélicoptères non identifiés dans le nord de l’Afghanistan, qui livrent des armes et des munitions aux unités locales de l’EI et aux membres talibans qui coopèrent avec le groupe. En particulier, les médias afghans et les résidents locaux disent que de tels hélicoptères ont été vus dans la province de Sar-e Pol”, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

Le 19 mars, SANA a cité une source anonyme qui affirmait que trois hélicoptères militaires étatsuniens avaient évacué des commandants présumés de l’EI du nord-est de la Syrie. Les hélicoptères auraient atterri entre les villages d’al-Jissi et de Kalu, à 2 km au sud du township de Tal Hamis, dans le district de Qamishli de la province d’al-Hasakah.

Fin février, les médias syriens ont rapporté que des hélicoptères étatsuniens avaient transporté des commandants de l’EI et des membres de leur famille à Sabah al-Khair, à environ 20 km au sud d’al-Hasakah, où les forces étatsuniennes ont été accusées de créer une base d’entraînement terroriste.

Selon SANA, le 29 décembre 2019, des hélicoptères étatsuniens ont évacué les commandants de l’EI de la province de Deir Ezzor vers la province d’al-Hasakah, au nord-est de la Syrie. Selon certaines sources, c’est la deuxième fois que les États-Unis évacuent des terroristes de l’EI.

En mai 2017, des sources syriennes locales anonymes ont révélé que des hélicoptères militaires étatsuniens avaient évacué un certain nombre de commandants de groupes terroristes de l’EI de leur bastion de Raqqa, en Syrie, les emmenant vers une destination non divulguée.

En mai 2017, Mohammad Zahir Wahdat, gouverneur de la province de Sar-e Pol, dans le nord de l’Afghanistan, a également affirmé que des hélicoptères militaires non marqués s’étaient posés brièvement dans un bastion militant connu. Les forces de sécurité afghanes stationnées n’ont pu prendre de photos parce que c’était la nuit.

Le Pentagone a nié à plusieurs reprises ces informations, affirmant qu’il ne coopère en aucune façon avec l’EI. Cependant, le problème est que l’armée étatsunienne nie également avoir conclu des accords avec l’EI à Manbij et Raqqa, ce qui est un mensonge évident. Ainsi, alors que les rapports sur les hélicoptères étatsuniens évacuant les membres de l’EI ou leur fournissant du ravitaillement continuent d’apparaître, on s’inquiète de plus en plus du fait que Washington utilise toujours l’EI comme un outil dans son impasse géopolitique avec d’autres puissances.

Traduction SLT

Article originel : “Mysterious Helicopters” Continue To Evacuate ISIS Members From Battle Fields Across Middle East

In the Spotlight

Wade à Dakar dans deux semaines

by James Dillinger in Politique 0

Comme prévu, Me Abdoulaye Wade devrait faire son retour à Dakar dans moins de deux semaines. Selon Libération qui donne l’information, ce justifie l’accélération des travaux entamés dans sa résidence du Point E. Quid du [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*