DECES DE L’ARTISTE PEINTRE, YONI RASSOUL DIONGUE UN PINCEAU SE BRISE

peinture yoni articleL’artiste peintre tétraplégique, Yoni Rassoul Diongue est décédé dans la nuit du dimanche 6 au lundi 7 novembre des suites d’une courte maladie. Née il ya de cela 19 ans à Ziguinchor, l’artiste qui faisait sa peinture à travers la bouche était une «référence pour les personnes à mobilité réduite».

Malgré son handicap, elle vivait à fond son art qui portait sur des thèmes «universels» surtout la femme et la paix. Ses œuvres sont à voir même à la mairie de Yoff en ce moment. 

Yoni Rassoul Diongue dont le talent s’est révélé par la bouche se singularise par la «mosaïque des couleurs et les thèmes abordés».

L’artiste avait mené une enfance normale jusqu’à l’âge de 10 ans où sa vie a basculé alors qu’elle était à l’école primaire. Elle pique une crise qui lui a valu du neuro-palu et a perdu l’usage de ses jambes. Elle voit donc son rêve de continuer ses études  pour devenir avocate brisé.  

Pour se faire, l’artiste qui n’avait que la mobilité de son cou et sa bouche suit les traces de son père artiste plasticien. Elle devient ainsi une «exceptionnelle» artiste peintre avec son slogan à elle, le «pinceau de la paix».  Chez Yoni Rassoul Diongue, la peinture qui est un «mode d’expression privilégié» suffisait pour oublier son handicap et contribuer pour la paix en Casamance.   

Mariame Djigo

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*