Déclaration du C25-Frn : Le Syndrome Me Babacar Sèye plane-t-il sur le Conseil constitutionnel

Face à la montée d’adrénaline et l’indignation tributaire d’un processus électoral décrié par le régime de Macky, l’opposition compte affiner ses stratégies de riposte pour venir à bout du Macky. Mais la question est de se demander si le syndrome de Me Babacar SEYE n’est pas en train de planer sur le Conseil constitutionnel au vu de l’armada des forces de sécurité qui emmure cette juridiction d’exception.

Les Sénégalais ne se font plus de doute sur la volonté ferme du Chef de l’Etat Macky Sall et de son pouvoir de fouler au pied la démocratie sénégalaise, de violer la loi fondamentale et de faire tout ce que bon lui semble pour confisquer le pouvoir. C’est du moins l’avis des opposants qui se sont réunis en « conseil de guerre » pour apporter une riposte d’envergue à la mesure du coup de force qui leur est imposé par le pouvoir. En effet, ces candidats et leaders du Front de Résistance Nationale ont tout d’abord exprimé leur indignation face aux attaques barbares et injustifiées perpétrées par la police politique de Macky Sall contre le quartier général du candidat député-maire Khalifa Ababacar Sall le 14 janvier 2019. Ainsi, au-delà des risques d’embrasement de tout le pays, nombre de Sénégalais se demandent si le syndrome Me Babacar SEYE n’est pas en train de planer sur le Conseil constitutionnel emmuré par un impressionnant dispositif policier ? A l’évidence si ce n’est comme tel, il reste certain que cette juridiction d’exception pourrait être dans le viseur des manifestants. Pour rappel, Me SEYE a été lâchement assassiné par l’on ne sait qui à la suite d’un contentieux électoral similaire au parrainage et dont les Sénégalais continuent de se remémorer.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*