DECLARATION – Moustapha Diakhaté sur le baptême de la permanence des Libéraux à Thiès

Certaines figures marquantes du Pds intéressent encore d’anciens Libéraux. C’est le cas de Boubacar Sall. La marginalisation dont ce dernier fut l’objet au Pds avant sa mort fait dire au président du groupe parlementaire Benno bokk yaakaar, Moustapha Diakhaté, que donner son nom à la permanence des Libéraux à Thiès est une atteinte à sa mémoire.

Le Parti démocratique sénégalais (Pds) a baptisé sa permanence sise à Thiès du nom de l’ancien responsable libéral originaire de la Cité du Rail, Boubacar Sall. Cela n’a pas laissé indifférent le président du groupe parlementaire Benno bokk yaakaar, Moustapha Diakhaté.

«En baptisant le siège du Pds du nom de l’illustre disparu, la direction de ce parti salit sa mémoire en tentant de récupérer les idéaux qui étaient les siens de son vivant pour un vil positionnement politicien», s’est-il désolé à travers un communiqué. Selon le député, les Libéraux ont toujours ignoré le combat de ce compagnon de Abdoulaye Wade.

Par conséquent, il assimile l’acte posé à Thiès comme une provocation. «Le baptême, par le Parti démocratique sénégalais de son siège à Thiès, du nom de feu Boubacar Sall est une provocation inadmissible de la part de la direction d’un parti qui, pendant 20 ans, a ignoré le combat héroïque de cette figure de proue du Sopi», déclare-t-il. Même au moment de son hospitalisation, celui qui a été surnommé le Lion du Cayor n’a pas connu  la solidarité des Libéraux.

«Boubacar Sall n’a pas eu droit à une seule visite d’un membre de la direction du Parti démocratique sénégalais»,  assume-t-il.
Joint par téléphone, l’auteur du communiqué explique pourquoi il se mêle des affaires privées du Pds :

«De 1987 à 2009, j’étais membre de ce parti. Boubacar Sall était un membre fondateur du Pds. Il en a été le numéro 2. Abdoulaye Wade a gouverné ce pays pendant 12 ans sans jamais penser à lui.»  Témoin de l’histoire, Moustapha Diakhaté persiste que le pape du Sopi n’a jamais rendu visite à son numéro 2 hospitalisé.

D’ailleurs, poursuit-il,  Me Wade l’avait  déjà «marginalisé» dans le parti. C’est la raison pour laquelle le président du groupe parlementaire Benno bokk yaakaar considère que le fait de donner son nom à une permanence relève du «cynisme».

«Boubacar, je t’avais laissé un parti, tu m’as rendu un parti et demi»

La réplique ne s’est pas fait attendre du côté du Pds. Modou Diagne Fada, président du groupe parlementaire des Libéraux et démocrates, a sa petite idée sur les sorties de son homologue de Bby. «Si je passe tout mon temps à répondre à tous les communiqués de Moustapha Diakhaté, je vais être moi-même ridicule. Il en sort toutes les semaines», déclare M. Diagne. «(…) Boubacar Sall a fait toute son histoire au Pds.

Le témoignage le plus éloquent a eu lieu en 1999, lors du retour de Wade. Wade lui avait dit : ‘’Boubacar, je t’avais laissé un parti, tu m’as rendu un parti et demi’’. Ensuite en 1988, Boubacar Sall avait tenu la dragée haute au Ps. D’ailleurs, on aurait dû baptiser plusieurs autres endroits de son nom», conclut Modou Diagne Fada.

  • Écrit par  Birame FAYE

biramefaye@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*