Démission du magistrat Ibrahima Hamidou Dème : La réponse de Macky Sall

LE QUOTIDIEN – Macky Sall a répondu de façon éloquente au magistrat Ibra­hima Hamidou Dème, qui a démissionné du Conseil supérieur de la magistrature avec fracas. Il a dénoncé dans une lettre le fonctionnement du Csm et de la justice en général. Bien sûr, il ne l’a pas cité mais a insisté sur les efforts qu’il a consentis dans ce secteur. En Conseil des ministres hier, la consolidation de l’Etat de droit, de l’indépendance du pouvoir judiciaire, et la modernisation de la justice était le point le plus important de cette réunion hebdomadaire. Il demande à son gouvernement de poursuivre, en relation avec toutes les composantes de la justice, les actions exceptionnelles et sans précédent, d’amélioration de l’efficacité de notre système judiciaire, dans le respect scrupuleux de la déontologie, des règles et procédures prévues par la Constitution, ainsi que les textes législatifs et réglementaires en vigueur. Il cite les efforts importants consentis, pour faire de la modernisation du service public de la Justice, un pilier stratégique de la consolidation de notre démocratie et des performances de notre économie. Il s’agit des réformes du code pénal et du code de procédure pénale, l’entrée en vigueur de la nouvelle organisation judiciaire, du statut des magistrats, des réformes du Conseil supérieur de la magistrature et de la Cour suprême. Selon lui, elles ont permis de mieux positionner «notre appareil judiciaire dans son environnement national et international, marqué par des phénomènes nouveaux et des enjeux complexes.»
Dans sa communication, il a insisté sur le recrutement d’un nombre important de magistrats et de greffiers, la construction, sur l’ensemble du territoire national d’infrastructures fonctionnelles et modernes, afin d’assurer aux acteurs de la justice des conditions optimales de travail, de rapprocher la justice des justiciables, et l’impératif de lancer, dans les meilleurs délais, les travaux de construction de la nouvelle Ecole nationale de la magistrature et de celle des Avocats. Cette sortie mettra-t-elle fin à la polémique qui enfle depuis la sortie du magistrat sur le fonctionnement de la justice ?

lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*