Détention de migrants sénégalais : l’ONG ADHA accuse la Mauritanie et interpelle l’Etat du Sénégal

Les migrants subsahariens en partance pour l’Europe ne sont pas uniquement maltraités en Libye.
Selon l’ONG ADHA, qui cite un communiqué du réseau international diaspora, la Mauritanie ne traite pas mieux les migrants traversant son territoire. Et dans le lot des émigrés interpellés sur son sol et détenus dans ses geôles, figurent de nombreux Sénégalais.
« Des sénégalais vivant en Mauritanie seraient arbitrairement détenus dans les commissariats de Nouakchott et d’ailleurs, pour de longues périodes et sans aucune la possibilité de se défendre légalement, indique le communiqué de l’ONG ADHA. Qui ajoute « les Sénégalais sont victimes de rafles, de perquisitions, de rackets, de détentions arbitraires ainsi que de vols de biens. Les policiers réclament de l’argent faute de quoi, ces détenus sénégalais resteront le plus longtemps possible dans les prisons. Certains d’entre eux vivent dans des conditions déplorables et inhumaines, entassés dans des chambres sans toilettes, sans nourriture, en plus de devoir faire leurs besoins naturels sur place ».
Des faits et des accusations graves qui poussent ces défenseurs des droits de l’homme à exiger « des autorités mauritaniennes la relaxe, sans condition, de ces détenus sénégalais ». Ils invitent également « les autorités sénégalaises, qui ont pour rôle de sauvegarder l’intégrité et la sécurité des Sénégalais vivant à l’intérieur comme à l’extérieur du territoire, à agir le plus rapidement possible ».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*