Devant le juge, le « dealer » déballe : « j’offrais de l’argents aux policiers… »

Arrêté à son domicile, à Thiaroye, en possession de 26 kg de chanvre indien, Ibrahima SY ne veut visiblement pas couler tout seul.  Attrait ce mardi à la barre de la Chambre criminelle de Dakar pour trafic de drogue, il s’est défaussé sur la police.

« J’ai des précédents avec la police, je leur offrais de l’argent pour tranquillement exercer mon commerce. J’ai suis arrêté parce que j’ai mis fin à cette collaboration. Je reconnais que j’ai un passé, mais j’ai tourné la page en 2003. Pour cette affaire, je suis innocent. En 2003, j’avais plaidé coupable. Je vous en prie monsieur le juge, je déteste mentir », déclare Ibrahima SY.

Un déballage qui a réussi à faire sortir le procureur de ses gonds, rapporte Vox Populi. « Ibrahima SY à une ligne de défense bizarre et curieuse en jetant l’opprobre sur la police quand il dit que c’est parce qu’il n’a pas voulu payer son reliquat qu’il a été arrêté. Il est bien connu des fichiers de la police », souligne-t-il. Avant de requérir 15 ans de travaux forcés, il rappelle que le mis en cause est un multirécidiviste déjà condamné pour les mêmes faits.

Prenant la parole, l’avocat du trafiquant présumé s’insurge contre le réquisitoire du procureur. « On s’attendait à ce que le ministère public nous dise qu’on ne peut pas accorder du crédit à ce qu’il a dit mais une enquête sera ouverte », se désole-t-il. Avant de lancer : « Ces déclarations ne peuvent pas constituées de preuves, ce sont les enquêteurs qui les ont fabriquées. C’est une réalité, les trafiquants ont toujours collaboré avec des policiers. Les véritables trafiquants ne sont jamais arrêtés… ».

Délibéré le 20 novembre prochain

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*