Diallo (Tekki) : “L’appel de Macky est un bluff pour faire avaliser l’accord avec la Mauritanie”

L’appel lancé par le chef de l’État en direction de l’opposition et de toutes les forces vives de la nation, pour discuter de nos ressources naturelles, n’est que du bluff. C’est ce qu’estime Mamadou Lamine Diallo, député et leader du mouvement Tekki. “En vérité, le Président Macky Sall a déjà signé ces accords avec les compagnies étrangères en violation de la constitution qui dit bien, que les ressources naturelles appartiennent au peuple. Cet appel à la concertation sur le pétrole et le gaz est un énième bluff qui cherche à faire avaliser ces accords avec la Mauritanie et faire oublier le scandale de l’affaire Petrotim. Comme toujours, les appels à la concertation du Président Macky Sall sont destinés à faire avaliser une décision déjà prise; affaire Karim Wade et élections au Hcct, cartes biométriques et parrainage”, a-t-il écrit dans ses questions économiques du mardi (ques Tekki)

“Où en est l’Ofnac avec l’affaire Franck Timis”
Mamadou Lamine Diallo, qui rappelle que le gouvernement a envoyé à l’Assemblée nationale un projet de loi pour autoriser le Président de la République à ratifier l’accord avec la Mauritanie sur l’exploitation du gaz, demande aussi à la patronne de l’Ofnac où elle en est dans le traitement de la plainte déposée contre Frank Timis. “N’oublions qu’avec la bénédiction du gouvernement, le sieur Franck Timis de Petrotim et Timis Corporation, impliqué dans le gaz de St-Louis et Cayar, a porté plainte contre les dirigeants de l’opposition après les avoir insultés. Voilà un dossier que l’Ofnac devrait clarifier pour le peuple sénégalais qui demande la transparence comme le stipule la constitution”, rappelle-t-il.

 

Auteur: Chamsidine SANÉ

In the Spotlight

Mohammed ben Salmane blessé

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Mohammed ben Nayef, ancien prince héritier saoudien, confirme sur son compte Twitter que le fils et successeur désigné du roi saoudien, Mohammed ben Salmane, avait été blessé au cours de la fusillade qui a eu [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*