«Dialoguer Avec Macky SALL, C’est Une Perte De Temps », Selon La JDS

Babacar DIOP et ses camarades n’ont pas pris part au dialogue national. Et indiquent être loin de le regretter.

Dans un communiqué, les responsables de  la Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (JDS) assurent qu’ils se sont ainsi évité une «perte de temps ».

«Ceux qui pensent obtenir, par le dialogue, des changements majeurs dans le processus électoral, nagent dans la naïveté politique. Dialoguer avec Macky SALL par le biais de son Ministre de l’intérieur, c’est une perte de temps. Toutes les forces politiques embarquées dans ce dialogue qui n’en est pas un et qui aspirent à une  alternative en 2019 doivent prendre leurs responsabilités », note la JDS. 

En à croire ce mouvement qui s’est dernièrement désaffilié du Parti socialiste, la solution «c’est la résistance et le combat ».  Car, souligne le document,  c’est ce qui peut permettre «de réunir les conditions électorales favorables pour mettre fin à ce régime cynique et dangereux ».

Et à la JDS d’appeler les forces politiques à «arrêter, incessamment, de prendre part à cette kermesse politique pour ne pas servir de faire valoir ». Pour la JDS, «le combat de rue est la seule issue qui reste à l’opposition ».

Sur un autre registre et s’agissant de la levée de l’immunité parlementaire de Khalifa SALL, «la Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (JDS) considère que ce n’est pas le député Khalifa Ababacar SALL qui est atteint au premier chef, mais c’est la souveraineté populaire qui lui a permis de bénéficier de l’immunité parlementaire que la majorité Benno Book Yaakaar vient de remettre en cause ».

Ne lâchant pas la majoritaire parlementaire, la JDS trouve qu’elle est «aveuglée par des règlements de comptes politiques » et «a sapé le fondement démocratique de nos institutions ».

«L’acte de levée de l’immunité parlementaire du député Khalifa Ababacar SALL adopté par la majorité Benno Book Yaakaar relève purement et simplement de la lâcheté politique. La 13elégislature vient de prouver à la face du monde qu’elle est indigne de mériter la confiance du peuple sénégalais qu’elle vient de trahir par cet acte honteux et ignoble », martèle la JDS.

«Le Combat De Rue Est La Seule Issue Qui Reste À L’opposition», Selon La JDS

La Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (JDS) n’accorde aucun crédit au dialogue politique assimilé à une «perte de temps».  

Babacar Diop et ses camarades n’ont pas pris part au dialogue national. Et indiquent être loin de le regretter. Dans un communiqué, les responsables de  la Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (JDS) assurent qu’ils se sont ainsi évités une «perte de temps».

«Ceux qui pensent obtenir, par le dialogue, des changements majeurs dans le processus électoral, nagent dans la naïveté politique. Dialoguer avec Macky Sall par le biais de son ministre de l’Intérieur, c’est une perte de temps.

Toutes les forces politiques embarquées dans ce dialogue qui n’en est pas un et qui aspirent à une  alternative en 2019 doivent prendre leurs responsabilités», note la JDS.

En à croire ce mouvement qui s’est dernièrement désaffilié du Parti socialiste, la solution «c’est la résistance et le combat». Car, souligne le document, c’est ce qui peut permettre «de réunir les conditions électorales favorables pour mettre fin à ce régime cynique et dangereux».

Et à la JDS d’appeler les forces politiques à «arrêter, incessamment, de prendre part à cette kermesse politique pour ne pas servir de faire valoir». Pour la JDS, «le combat de rue est la seule issue qui reste à l’opposition».

WALFNet

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*