DIAMAGUENE SICAP MBAO: Un militaire perd le contrôle de son véhicule et tue une fillette de…

ACCIDENT MORTEL A DIAMAGUENE SICAP MBAO: Un militaire perd le contrôle de son véhicule et tue une fillette de 3 ans

Les populations de Diamaguène Sicap Mbao sont en état de choc. Un militaire nommé Diallo, au volant de son véhicule, a fait une fausse manœuvre et heurté mortellement une fille de 3 ans répondant au nom de Mame Diarra.

La police de Sicap Mbao a mis aux arrêts un militaire nommé Diallo pour le délit d’homicide involontaire, par accident de la circulation routière. Le soldat se trouve en garde-à-vue, depuis dimanche dernier, dans les locaux du poste de police de la commune de Diamaguène Sicap Mbao. Cependant, à défaut de disposer d’un bureau d’accidents de la circulation au poste de police de Sicap Mbao, la procédure d’enquête préliminaire sur le drame a été confiée aux limiers du commissariat de l’arrondissement de Thiaroye.
Au volant de son véhicule, le militaire s’était engouffré dans les ruelles sinueuses du quartier Diamaguène. Très difficilement, il manœuvre et tente de se frayer un point de passage dans le quartier. Mais, dans ses vaines tentatives de se dégager, le soldat perd le contrôle de sa voiture et heurte avec violence une fillette de 3 ans nommée Mame Diarra. Il immobilise net son véhicule, s’extirpe de sa cabine et se rend au chevet de l’enfant. Qui se retrouve dans un piteux état, s’égosille de douleurs atroces et agonise.
Des bonnes volontés arrivent sur les lieux, s’affairent autour de l’accidentée et tentent de la sauver. Hélas, la fille, très mal en point, sent ses forces l’abandonner et finit par succomber à ses blessures. Son corps a été déposé à la morgue de l’hôpital pour une autopsie. Le militaire accepte le coup du sort et se constitue prisonnier chez les limiers du poste de police de Sicap Mbao. Il sacrifie aux traditionnelles formalités d’usage en la matière devant les flics enquêteurs et relate sous forme de déposition sur Pv les circonstances de l’accident mortel routier. Il devrait être présenté aujourd’hui devant le procureur de la République du tribunal de grande instance de Pikine/Guédiawaye pour le délit d’homicide involontaire par accident de la circulation routière.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*